Attentats du 13-Novembre : Une fausse victime du Bataclan écope de 3 ans de prison ferme


Illustration. (Guillaume Louyot Onickz Artworks / Shutterstock)

Pour faire partie de la « liste unique des victimes » et pouvoir être indemnisé, le mis en cause avait produit des faux et s’était même rapproché du frère d’une victime décédé lors de l’attentat.

Ce mardi, le tribunal correctionnel de Créteil a condamné un homme de 29 ans à trois ans et demi de prison dont six mois avec sursis, assorti d’un mandat de dépôt. En outre, l’intéressé est soumis à deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de soins et devra indemniser les parties civiles.

L’homme s’était fait passer pour une victime de l’attentat du Bataclan.

Une fausse place de concert et une tentative de manipulation

À la barre du tribunal, sous le regard des parties civiles, le mis en cause a déclaré : « Je demande pardon aux victimes et aux associations ».

Pour parvenir à capter de l’argent prévu pour l’indemnisation des victimes des attentats du 13-Novembre, l’homme n’avait pas ménagé des efforts. Sur le Darknet, il était parvenu à acheter des places de concert des Eagles of Death Metal datés du soir du drame. Afin de rendre son témoignage crédible, il avait également acquis des photographies de l’intérieur de la salle, rapporte 20 minutes.


Pis, il n’avait pas hésité à se rapprocher du frère d’une victime décédée lors de l’attentat. Il lui avait affirmé être un ami et s’être rendu au concert avec, avant le drame.

Il avait perçu 77 000 euros d’indemnisation

La justice lui reprochait d’avoir escroqué le Fonds de garantie des victimes de terrorisme et autres infractions pénales (FGTI) à hauteur de 77 000 euros. Faisant alors partie de la « liste unique des victimes », l’escroc avait perçu cette somme entre janvier 2016 et janvier 2019.

L’enquête avait finalement permis de déterminer que les places de concert fournies étaient fausses. Et tout son plan s’était effondré.

Les attaques terroristes du 13-Novembre ont causé la mort de 130 personnes et fait de nombreux blessés.