Aude : Le corps lesté de Gabrielle Desprez découvert dans une rivière, un homme écroué


Gabrielle Desprez était âgée de 24 ans. (photo Facebook)

Le corps de Gabrielle Desprez, 24 ans, avait été découvert dans la rivière Berre à Portel-des-Corbières, une commune située au sud de Narbonne (Aude), le 10 juin. Le dernier compagnon de la défunte, un sans domicile fixe, a été mis en examen et placé en détention provisoire. Il a reconnu le meurtre.

Les gendarmes ont rapidement identifié l’auteur présumé des faits en déployant d’importants moyens. Le suspect âgé de 28 ans est passé aux aveux durant sa garde à vue, avant d’être mis en examen pour meurtre sur personne vulnérable et écroué ce jeudi rapporte L’Indépendant. Il était jusqu’ici inconnu des services de la justice.

Le corps lesté de Gabrielle Desprez a été retrouvé le jeudi 10 juin dans la rivière Berre. Il était attaché à un sac de voyage par un soutien-gorge et un maillot féminin. La défunte avait encore un legging mais pas de chaussure. Un premier examen réalisé par le médecin légiste a montré que la victime avait subi une blessure à l’œil et reçu des coups violents au niveau du visage, certains ayant provoqué des plaies. L’autopsie n’a montré aucune trace de défense ni de lésions génitales. Les résultats de d’autres examens, notamment toxicologiques, ne sont pas connus pour l’heure.

Une information judiciaire pour assassinat et séquestration arbitraire suivie de mort a été ouverte le 17 juin dans ce dossier. Les gendarmes de la section de recherche de Montpellier et de la brigade de recherche de Narbonne ont été chargés de ce dossier. Durant leurs investigations, ils ont constaté que la carte bancaire de Gabrielle Desprez – la jeune femme était placée sous tutelle – avait été utilisée quelques heures après la découverte de son corps détaille le quotidien régional.

« Il se revoit, maintenir la tête de la victime sous l’eau »

Les enquêteurs se sont intéressés à l’entourage de la victime de 24 ans. C’est ainsi qu’ils ont identifié le suspect. Il a été interpellé ce mercredi puis placé en garde à vue. Face aux gendarmes, cet homme âgé de 28 ans a admis qu’il était l’auteur de ce meurtre. « L’homme évoque une altercation mais s’il reconnaît sa pleine responsabilité dans la mort de la jeune femme, il ne donne aucune précision sur les circonstances », a précisé le procureur de la République, Eric Camous, cité par L’Indépendant. « Il se revoit, maintenir la tête de la victime sous l’eau, mais ne dit rien de plus ».

Selon le récit du mis en cause, il se trouvait avec Gabrielle Desprez le 8 juin – 48 heures avant la découverte de son corps – au bord de la Berre. Une dispute serait à l’origine des faits, toujours selon ses explications. Pour se débarrasser du corps, il aurait placé des pierres de la berge dans le sac de voyage de la victime, avant de l’attacher et le laisser couler. Il avait rencontré Gabrielle Desprez il y a quelques semaines, en auto-stop. L’homme originaire de la région parisienne qui vivait temporairement dans sa voiture, « présente des troubles de la personnalité qui interrogent », a mentionné le procureur. Des expertises psychiatriques vont avoir lieu.

Les investigations se poursuivent dans le cadre d’une commission rogatoire pour faire la lumière sur les circonstances précises de la mort de Gabrielle Desprez.