Autriche : Enlevée et torturée, elle amadoue son ravisseur en le complimentant sur ses orchidées


Illustration. (Pixabay)

Lorsqu’elle s’est réveillée, elle était nue et ligotée dans un fauteuil, chez son ravisseur.

On pourrait ironiser sur le « pouvoir des fleurs », si les faits dont a été victime cette Autrichienne de 27 ans n’étaient si graves. Cette athlète professionnelle, Nathalie Birli, s’entraînait en vélo sur une route de campagne autrichienne aux alentours de Graz, mardi vers 17 heures, lorsqu’elle a été percutée par une voiture.

Alors qu’elle s’était cassé un bras dans le violent choc, l’automobiliste l’a assommée avec un lourd bâton en bois.

Nue et ligotée, elle est torturée

Lorsqu’elle a repris connaissance, la jeune femme était totalement nue et ligotée dans un fauteuil. Elle se trouvait dans un lieu inconnu qui s’est avéré être la maison isolée de son ravisseur, relate le Kronen Zeitung.

 


L’agresseur, toujours armé d’un couteau, lui a fait boire de l’alcool par force. Mais son calvaire ne faisait que commencer. Il a également tenté de l’étouffer puis de la noyer dans la baignoire.

Son attitude haineuse change totalement

L’instinct de survie de Nathalie Birli lui a permis de retourner la situation, qui semblait dans une impasse. La jeune femme a remarqué que de nombreuses orchidées se trouvaient dans le domicile de son bourreau. Elle l’a complimenté sur la beauté de ses fleurs… Et son comportement a radicalement changé.

Alors que jusqu’à présent son visage ne montrait que de la haine, il s’est adouci. L’homme est devenu « sympa » avec elle, selon ses propres termes. Il lui a raconté sa passion pour le jardinage qui est son métier et son enfance difficile avec un père décédé et une mère devenue alcoolique.

Il la raccompagne chez elle

L’athlète est parvenue à lui faire croire qu’il était possible de revenir en arrière et de faire passer ses blessures pour un banal accident. Convaincu, l’homme l’a rhabillée et l’a ramenée chez elle ainsi que son vélo.

Nathalie Birli s’est immédiatement enfermée et a appelé les forces de l’ordre. Grâce au GPS de son vélo, les policiers ont rapidement localisé la maison du ravisseur. Âgé de 33 ans et atteint de problèmes psychologiques, il a été interpellé puis incarcéré.

Les enquêteurs tentent désormais de faire le lien avec d’autres enlèvements et meurtres non élucidés.