Aveyron : Le chasseur qui avait tué accidentellement une riveraine écope d’un an de prison avec sursis


Illustration. (photo Adobe Stock)

Une habitante de Taussac (Aveyron) avait été abattue dans son jardin, à l’automne 2017. Un chasseur avait tiré au fusil sur elle en pensant avoir vu l’ombre d’un cerf bouger.


Un accident de chasse a coûté la vie à une femme, âgée de 69 ans et qui habitait à Taussac, le 14 octobre 2017. La victime se trouvait dans le jardin de sa propriété lorsqu’un chasseur avait ouvert le feu sur elle, la tuant sur le coup. Il a affirmé par la suite qu’il croyait avoir tiré sur un cerf dont il avait vu l’ombre en mouvement, derrière une haie « très épaisse » et mesurant 6 mètres de haut.

Trois ans après ce drame, cet homme de 50 ans, membre de la société de chasse locale, a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Rodez, relate Centre Presse Aveyron. Il a écopé de douze mois de prison avec sursis.

Interdiction de détenir une arme

L’homme était rongé par les remords et la peine, rapporte le quotidien local. Il avait été mis en examen pour « homicide involontaire par manquement délibéré à une obligation de sécurité ».

Outre sa condamnation à une peine de prison avec sursis, il s’est vu interdire de détenir une arme pendant cinq ans et son permis de chasse lui a été retiré pour une durée de 10 ans. Enfin, il a été condamné à verser aux ayants droit de la défunte 8 000 euros au titre de dommages et intérêts.