Avignon : Des escrocs volent près de 190 000 € à Cdiscount en se faisant rembourser leurs achats


Illustration. (capture écran Actu17)

L’arnaque était aussi simple qu’efficace. Durant près d’un an et demi, une équipe de malfaiteurs est arrivée à détourner des dizaines de milliers d’euros à l’entreprise de commerce en ligne Cdiscount.

INFO ACTU17. Les investigations ont débuté en décembre 2018, quelques semaines après que l’entreprise de commerce en ligne Cdiscount a repéré une manœuvre suspecte de plusieurs clients domiciliés sur Avignon (Vaucluse). Entre juillet 2017 et décembre 2018, ces derniers se sont fait rembourser de manière systématique leurs commandes, selon une source policière.

La plupart concernaient des téléphones portables ou du matériel électronique. Les prétendus clients assuraient à chaque fois au commerçant que la livraison n’avait pas été effectuée. Au total, ils ont ainsi agi à 90 reprises. Le service dédié à la sécurité de l’entreprise a alors entamé une enquête interne auprès des sociétés en charge de livrer la marchandise.

Elles ont toutes assuré, preuve à l’appui, avoir mené à bien les livraisons. Les doutes d’une possible fraude d’ampleur se confirmaient. Les commandes suspectes ont continué à affluer durant le mois de novembre 2018, mais cette fois elles étaient bloquées par le commerçant.

Deux suspects interpellés

L’entreprise a déposé plainte au mois de décembre 2018, déclenchant l’ouverture d’une enquête judiciaire. Les policiers ont réussi à localiser de nombreux suspects, originaires du quartier Saint-Chamand à Avignon. Ils ont déterminé que les malfrats agissaient sur le modèle d’une équipe « à tiroirs », permettant un roulement des personnes impliquées.


Au final, le préjudice a été estimé à près de 190 000 euros. Les policiers ont interpellé deux suspects, ce mardi. Il s’agit un homme de 31 ans et d’une femme 29 ans, originaire du Maroc. Les perquisitions menées à leurs domiciles ont été fructueuses et des objets résultant de l’escroquerie ont été saisis. Les investigations se poursuivent.