Avignon : Il découvre des asticots dans la compote de son fils, qui tombe malade


Des asticots découverts dans une compote multi-fruits Paquito. (Facebook / Marie Fournier)

Son fils, âgé de 5 ans, est tombé malade après avoir ingéré une compote qui contenait des asticots… Le fabricant a proposé une indemnisation.

La mésaventure du petit garçon remonte au 23 mai dernier. Un habitant d’Avignon dans le Vaucluse a donné une compote de la marque Paquito à son fils, mais ce dernier s’est plaint du goût après en avoir avalé une partie. L’enfant a recraché la compote peu de temps après, à la surprise de son père habitué à lui en donner.

Infestée d’asticots

Le père de famille s’est rapidement aperçu que la compote était infestée d’asticots ! Moins d’une heure après en avoir ingéré, le garçonnet a été atteint de diarrhée, de fièvre et de vomissements, relate La Provence. Il a été immédiatement conduit à SOS médecins. Le praticien a diagnostiqué une gastro-entérite et délivré un traitement correspondant. L’enfant n’a été guéri que trois jours plus tard.

Le fabricant lui propose une indemnisation

Le père de famille s’est rendu au magasin distributeur de la compote contaminée et s’est plaint de cette mésaventure. Il a été renvoyé vers la marque.


Contactée, la marque Delvert qui commercialise le produit lui a proposé le remboursement des frais médicaux et des médicaments à hauteur de 150 euros. Une indemnisation soumise à renonciation de toute poursuite judiciaire. Le père de famille réclame pour sa part 5 000 euros pour le préjudice subi.

Un défaut de fabrication exceptionnel

Le père du petit garçon a fait appel aux service d’un avocat et compte poursuivre les responsables de cet incident.

«Nous produisons 35 millions de compotes en gourdes par an. Il s’agit d’un problème d’emballage, d’un défaut d’étanchéité tout à fait ponctuel et exceptionnel. Nous lui avons fait une proposition en se basant sur des éléments factuels. Qui nous dit que son fils n’a pas mangé autre chose ? », a déclaré le service qualité de la marque auprès du quotidien régional.