Béziers : Ils découvrent des photos de policiers sur son portable et un fusil à lunette à son domicile


Illustration. (Cineberg / Shutterstock)

La découverte des enquêteurs a de quoi inquiéter les policiers. L’homme interpellé est le père du lycéen qui a perdu un œil au printemps dernier lors d’une manifestation à Béziers.

Samedi après-midi, un motard âgé d’une soixantaine d’années a suivi un policier hors service, lui aussi à moto. Le fonctionnaire de police venait de récupérer son enfant devant le commissariat de Béziers (Hérault), avant de prendre la route.

Il s’aperçoit qu’il est suivi

Le policier a compris qu’il avait été pris en filature par un inconnu, relate France Bleu. Au feu rouge, il a engagé le dialogue avec le suspect. Mais la situation a dégénéré, des insultes et des reproches ont fusé.

Le fonctionnaire, qui était en compagnie de son jeune fils, a relevé l’immatriculation du sexagénaire et a déposé plainte pour « violences volontaires sur mineur de moins de 15 ans et outrages à personne dépositaire de l’autorité publique ».

Des photos de policiers et un fusil à lunette

Les enquêteurs n’ont pas tardé à identifier le suspect. Il s’agit du père du lycéen qui a perdu un œil au printemps dernier lors d’une manifestation à Béziers. Il a été interpellé et placé en garde à vue.


Mais stupeur lors des perquisitions : sur son smartphone les enquêteurs ont découvert des photographies de leurs collègues. À son domicile, ils ont retrouvé des armes non-déclarées de catégorie C, notamment un Gomme Cogne, et surtout un fusil à lunette.

L’enquête a permis de démontrer qu’il était en possession de l’identité de deux policiers. Pour lui, ces derniers seraient responsables des tirs qui ont gravement blessé son fils.

Laissé libre

À l’issue de sa garde à vue, le sexagénaire a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Il comparaîtra début décembre devant le tribunal correctionnel de Béziers.