Blois : Un trafic de drogue démantelé, 245 kg de cannabis et 245 000 € saisis, cinq hommes écroués


Les enquêteurs ont saisi plus de 240 kg de résine de cannabis.

Les policiers ont démantelé un important trafic de stupéfiants qui opérait à Blois (Loir-et-Cher). Après plusieurs mois d’enquête, les enquêteurs de la sûreté urbaine et de la police judiciaire de Tours ont mis la main sur près de 245 kilos de cannabis et 245 000 euros en numéraire. Cinq suspects ont été mis en examen et écroués.

Les investigations ont débuté au début de l’année lorsque les enquêteurs du commissariat de Blois ont appris qu’un trafic de stupéfiants avait lieu dans le quartier Sauvageau à Blois. Un suspect âgé de 22 ans, déjà connu des services de police, a été identifié comme étant un fournisseur. Ce dernier a également été repéré par la police judiciaire pour sa participation à un autre trafic de stupéfiants dans le département de l’Indre-et-Loire.

Face à l’ampleur de ces trafics, l’enquête a été alors conjointement confiée à la sûreté urbaine du commissariat de Blois et à la police judiciaire. Durant les mois suivants, les policiers ont identifié deux autres suspects de 22 et 23 ans, eux aussi connus de leurs services, qui alimentaient plusieurs points de deals à Blois.

Un camion venant d’Espagne intercepté à Bordeaux

Un coup de filet a été organisé le 22 septembre dernier, avec l’appui des hommes des brigades de recherches et d’intervention (BRI) de Bordeaux (Gironde) et Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Un camion qui revenait d’Espagne a été intercepté vers 19 heures à Bordeaux. A l’intérieur, les forces de l’ordre ont découvert pas moins de 240 kilos de résine de cannabis. Le véhicule s’était arrêté pour servir un premier client, qui a été interpellé, tout comme le chauffeur de 35 ans et son passager de 20 ans. Ces derniers ont été placés en garde à vue.

Une heure plus tard, les policiers ont interpellé un troisième trafiquant présumé âgé de 34 ans, lui aussi connu de la police. Lors de la perquisition de son domicile, les policiers ont découvert 134 400 euros en liquide indique une source proche de l’enquête. Un autre logement qui avait été identifié à Châlette-sur-Loing (Loiret), a été perquisitionné dans la foulée. 111 400 euros en liquide étaient dissimulés à l’intérieur.

Cannabis, cocaïne et une arme de poing

Le lendemain matin à 6 heures, les deux suspects de 22 et 23 ans, soupçonnés d’alimenter les points de deal à Blois, ont été interpellés à leur domicile. Ils ont été placés en garde à vue à leur tour. La fouille de leurs habitations respectives a permis aux policiers de saisir 5,6 kilos de résine de cannabis, 81 grammes de cocaïne, 300 grammes de produit de coupe ainsi qu’un revolver approvisionné de calibre 357 Magnum.

Un revolver de calibre 357 magnum a été saisi.

« Des véhicules, des produits de luxe dont des montres, une dizaine de téléphones portables et un ordinateur portable étaient également saisis », a indiqué le parquet. La drogue – du cannabis et de la cocaïne – venait du Maroc et transitait par l’Espagne.

Les cinq mis en cause ont été déférés devant un juge d’instruction au terme de leur garde à vue. Ils ont tous été mis en examen avant d’être placés en détention provisoire. La suite des investigations permettra de déterminer les rôles exacts de chacun dans cet important trafic de drogue.