Bonneuil-en-France : Un homme exécuté de plusieurs balles dans la tête, son beau-frère recherché

Illustration. (Michael Desprez/PhotoPQR/Maxppp)

Un homme de 44 ans a été tué de plusieurs balles dans la tête devant son domicile à Bonneuil-en-France, près de Gonesse (Val-d’Oise) ce dimanche soir. Son beau-frère est activement recherché par la police. Un conflit familial serait au centre de cet homicide. La police judiciaire est saisie.

Il n’a laissé aucune chance à sa victime, abattue froidement devant son domicile situé rue de Dugny, près de l’église Saint-Martin, à Bonneuil-en-France, vers 19 heures. Daniel Y. a été tué de deux balles dans la tête et d’une troisième dans le thorax d’après nos informations, confirmant celles du Parisien. Les secours ont tenté de réanimer ce Français de 44 ans originaire de Turquie, mais n’y sont pas parvenus. Il a été déclaré mort à 19h29.

Le tueur est arrivé en voiture et s’est dirigé vers la victime qui était accompagnée de sa compagne – qui est aussi la sœur du mis en cause -, arme à la main. Il a ouvert le feu à de multiples reprises et a pris la fuite. Sur place, les enquêteurs ont découvert pas moins de huit étuis de calibre 9 mm. L’une des balles a terminé sa course dans une voiture en stationnement. La compagne du défunt, âgée de 23 ans et d’origine syrienne, a immédiatement pris la fuite en voyant arriver son frère. Elle n’a pas été blessée mais est sous le choc.

Il n’aurait pas supporté le mariage à venir de sa sœur avec le défunt

Le suspect est toujours activement recherché ce lundi soir. Ses motivations seraient liées au mariage qui était à venir entre sa sœur et son compagnon qui a perdu la vie. « Le tueur n’aurait pas supporté que sa sœur épouse cet homme d’origine turque », expose une source proche dossier.

Le couple, qui s’était récemment installé sur la commune, avait déjà déposé plainte contre le suspect qui vit à Marseille, le 28 août dernier au commissariat de Gonesse, pour des faits de menaces de mort et vol. Le mis en cause aurait réitéré ses menaces ce dimanche matin. La police judiciaire de Versailles est chargée de l’enquête qui permettra d’éclaircir les motivations de cet homme, activement recherché.