Bordeaux : Les policiers pris dans un guet-apens et attaqués au mortier par une quinzaine d’individus


Un équipage de la BAC a été attaqué dans le secteur de la rue des Frères-Portmann à Bordeaux. (capture écran Google)

Trois policiers ont été attaqués par une quinzaine d’individus à Bordeaux (Gironde) ce jeudi soir. Ils sont blessés et cinq mineurs ont été interpellés puis placés en garde à vue.

Les forces de l’ordre ont une nouvelle fois été violemment prises pour cible. Un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) de Bordeaux a aperçu des individus qui circulaient sur deux scooters volés ce jeudi soir vers 19 heures a expliqué Bruno Vincendon, le secrétaire zonal adjoint du syndicat Alternative Police, à Sud Ouest.

Les deux conducteurs ont refusé le contrôle et ont pris la fuite avant d’abandonner leurs deux-roues dans le secteur de la rue des Frères-Portmann, dans le quartier du Grand-Parc.

Les policiers « ont voulu faire retirer les scooters volés par un dépanneur. C’est à ce moment-là qu’une quinzaine de personnes, les visages dissimulés, leur est tombée dessus », a détaillé le syndicaliste.

« Une attaque avec une véritable volonté de blesser »

Les trois policiers de la BAC ont été pris pour cible par une quinzaine d’individus et visés par des tirs de mortiers. L’un des fonctionnaires a été brûlé aux avant-bras et aux mollets a ajouté Bruno Vincendon qui évoque un « guet-apens » ainsi qu’« une attaque avec une véritable volonté de blesser ». Les deux autres policiers souffrent d’acouphènes.


Des renforts ont alors été sollicités pour faire face à cette situation. Sept impacts de tirs ont été relevés sur le véhicule des policiers attaqués. L’intervention qui a suivi a permis l’interpellation de cinq suspects, tous mineurs, qui ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte et confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ).

« Ce sont des choses qu’on ne voyait pas à Bordeaux auparavant », a déploré Bruno Vincendon.