Bordeaux : Un chauffard fonce sur les policiers qui ouvrent le feu, un homme blessé par balle

Illustration. (photo Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Des policiers ont ouvert le feu sur un chauffard qui leur fonçait dessus dans la nuit de samedi à dimanche, à Bordeaux (Gironde). L’un des occupants du véhicule, touché au niveau du cou, est hospitalisé et n’a pu être placé en garde à vue. Les autres ont pris la fuite.

Un homme au volant d’une voiture a refusé le contrôle de police dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux, peu avant minuit d’après nos informations. Quatre policiers d’une compagnie républicaine de sécurité (CRS) en patrouille pédestre venaient de lui ordonner de s’arrêter. Le chauffard a fait demi-tour et a « foncé délibérément » sur les fonctionnaires a indiqué le parquet, cité par BFMTV.

Deux des policiers « acculés » ont ouvert le feu à plusieurs reprises sur la voiture qui s’est stoppée « quelques dizaines de mètres plus loin ». Un homme de 19 ans qui se trouvait dans le véhicule a été blessé par balle au niveau du cou. Il a été pris en charge par les secours puis transporté à l’hôpital, et sera interrogé par les enquêteurs lorsque son état de santé le permettra.

A ce stade, on ne sait pas combien de personnes se trouvaient dans cette voiture. Les policiers n’ont pas été blessés mais sont sous le choc. Une enquête a été ouverte.

Policier renversé et course-poursuite dans la même soirée

Le syndicat Alternative Police de la Nouvelle-Aquitaine évoque « un samedi soir Orange mécanique à Bordeaux », indiquant qu’un policier a également été blessé par un homme à moto-cross durant cette même soirée. Les faits se sont déroulés dans le secteur de la rue de Capeyron selon nos informations.

Un peu plus tôt, un automobiliste avec quatre passagers s’est lancé dans une course-poursuite avec les forces de l’ordre. Plusieurs équipages, notamment de la brigade anticriminalité (BAC), de la compagnie départementale d’intervention (CDI) et de la police-secours ont été nécessaires pour le stopper. Les cinq occupants ont été interpellés sur la commune de Bruges, dans la banlieue de Bordeaux.