Bordeaux : Un chirurgien condamné pour l’oubli d’une compresse qui a causé une amputation


Illustration. (Shutterstock)

Opéré du coeur, le patient a dû subir l’amputation des deux jambes à cause de l’oubli du chirurgien.

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné ce mercredi un chirurgien cardiaque à six mois de prison avec sursis pour une faute professionnelle qui a eu de très graves conséquences pour un patient.

Une compresse oubliée dans le corps du malade

Un homme de 61 ans avait été opéré du coeur au CHU de Bordeaux, dans un service de Haut-Lévêque, le 4 février 2011. Lors de cette délicate intervention, le chirurgien avait oublié une compresse dans le corps du sexagénaire, relate Sud Ouest. Cette faute avait conduit à l’amputation des deux jambes du patient suite à des complications.

« Désinvolture »

Après l’opération, l’inventaire avait mis en lumière qu’une compresse était manquante. Informé, le chirurgien n’était pas retourné dans la salle d’opération. Au lieu de cela, il avait donné ses ordres par téléphone au chirurgien « junior », dont la tâche était de refermer le patient.

Le chirurgien avait ordonné à son confrère de procéder à un examen mais il n’avait pas permis de retrouver la compresse. Il avait alors estimé qu’il fallait recoudre le patient. Le tribunal a jugé que ce procédé dénotait d’une « certaine désinvolture » et que les recherches effectuées étaient insuffisantes.


Les parties civiles déboutées

L’avocat de la défense a plaidé la relaxe, dénonçant une défaillance du système et non de son client. Mais l’hôpital n’a pas été poursuivi dans cette affaire, et le chirurgien a écopé de 6 mois de prison avec sursis.

Les parties civiles qui demandaient réparation du préjudice moral ont été déboutées et invitées à se rapprocher de la justice administrative.

Le chirurgien, âgé de 51 ans, exerce aujourd’hui dans une clinique privée. Il a 10 jours pour faire appel de cette décision.