Bouches-du-Rhône : Des vacanciers arrivent de Londres en jet privé et sont refoulés à l’aéroport de Marignane


Illustration. (Shutterstock / Dimitrije Ostojic)

Les vacanciers fortunés avaient prévu de passer un séjour dans une villa cossue de Cannes (Alpes-Maritimes). Tout avait été anticipé : jet privé, villa de luxe, hélicoptères pour le transport… sauf les mesures de confinement en vigueur actuellement.

Samedi après-midi, un jet privé en provenance de Londres (Royaume-Uni) a pu atterrir à Marignane (Bouches-du-Rhône) malgré l’interdiction qui a été signifiée à son pilote. Toutefois ses dix passagers ont été contraints de rester à bord, relate BFMTV.

Un contrôle a été effectué sur le tarmac de l’aéroport de Marseille-Provence, par la police aux frontières et la gendarmerie des transports aériens. Au terme des vérifications, l’avion et ses passagers a dû quitter la zone internationale sans pouvoir rejoindre leur destination initiale.

Il se pose malgré l’interdiction

Alors que la population française est confinée pour tenter d’endiguer la pandémie de Covid-19, un jet privé en provenance de Londres s’est présenté, samedi après-midi, au-dessus de l’aéroport Marseille-Provence. Les vols commerciaux étant annulés pour la plupart, la police aux frontières (PAF) a toute latitude pour contrôler à la loupe les vols privés.

C’est ainsi que ce jet a été repéré et une interdiction de se poser lui a été signifiée. Malgré cela, le pilote a atterri sur le tarmac de l’aéroport. Policiers et gendarmes ont alors procédé au contrôle des personnes à bord.


Les fortunés passagers tentent de faire jouer leurs relations

Dans l’appareil, outre le personnel de bord, se trouvaient 10 passagers, âgés entre 24 et 27 ans pour les trois jeunes femmes et de 40 à 50 ans pour les sept hommes. Ils avaient prévu de passer des vacances sur le territoire national malgré la pandémie et n’ont pas pu présenter de justificatif valable à leur venue.

Les dix vacanciers, de nationalité croate, allemande, française, roumaine et ukrainienne, avaient tout prévu pour le voyage : leur jet privé d’abord, puis la réservation de trois hélicoptères pour les emmener à Cannes où les attendait une villa de luxe. Bien décidés à changer le cours de choses, « ils ont tenté de faire jouer leurs relations, ils ont passé quelques coups de fil… », a confié à BFMTV une source proche du dossier. En vain.

Les pilotes des trois hélicoptères verbalisés

Les discussions s’éternisaient sur le tarmac quand tout à coup, trois hélicoptères, affrétés par le ressortissant croate – qui travaille dans la finance et l’immobilier -, ont atterri à leur tour à l’aéroport de Marignane. Leurs pilotes, salariés d’une entreprise varoise, ont été verbalisés pour le non-respect des règles de confinement et sont repartis comme ils étaient venus : sans passager.

Refus catégorique de pénétrer sur le territoire national

Les dix voyageurs ont été priés de repartir, sans contestation possible. Ils ne se trouvaient juridiquement pas sur le territoire national et n’ont pas été verbalisés. Neuf d’entre eux sont repartis vers Londres avec le jet privé. Le dixième a loué un autre avion privé et il a gagné l’Allemagne.

« Le franchissement des frontières est conditionné à un motif légitime ou impérieux », au même titre que les déplacements à l’intérieur du territoire, a rappelé une source policière.