Briançon : Un homme grièvement blessé après des tirs de Kalachnikov, deux suspects recherchés


Illustration. (photo Joël Philippon/PhotoPQR/Le Progrès/Maxppp)

Un homme a été la cible de tirs de Kalachnikov à Briançon (Hautes-Alpes) ce mercredi soir. Il est grièvement blessé. L’utilisation de ce type d’arme est une première dans le département.


Deux hommes sont arrivés à l’entrée du quartier des Toulouzannes à Briançon (Hautes-Alpes) vers 21h45 ce mercredi. L’un était armé d’un fusil d’assaut de type Kalachnikov, et a ouvert le feu sur un homme âgé de 24 ans a indiqué le parquet. Ce dernier, qui est déjà connu des services de police, n’habiterait pas dans le quartier.

La victime a été grièvement blessée à une jambe. Prise en charge par les secours, elle a été transportée à l’hôpital. Son pronostic vital n’est pas engagé. Les deux auteurs ont pris la fuite et sont recherchés par la police. Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d’assassinat. La brigade de sureté urbaine de Briançon ainsi que la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille sont en charge des investigations.

Le quartier des Toulouzannes est considéré comme une plaque tournante du trafic de drogues dans le département. Les opérations de police se sont multipliées sur place depuis juillet dernier. Plusieurs suspects ont été interpellés avant d’être condamnés par la justice. L’utilisation d’une Kalachnikov dans les Hautes-Alpes est une première dans le département a précisé le parquet.

Le maire réclame des renforts de police à Gérald Darmanin

Dans cette affaire, la piste du règlement de comptes est privilégiée a indiqué le maire de Briançon, Arnaud Murgia. Un peu plus tôt ce mercredi, l’édile avait explique sur Facebook qu’« une vaste opération de police associant la Gendarmerie et les militaires de l’opération Sentinelle a été déployée durant la nuit et est toujours en cours, puisque 2 hommes sont en fuite et toujours recherchés ».


Arnaud Murgia s’est également adressé à Gérald Darmanin : « Je demande à nouveau au Ministre de l’Intérieur de projeter des moyens supplémentaires dans notre ville pour que l’ordre Républicain puisse y être assuré ».