Bruxelles : Des milliers de fêtards affrontent la police, des dizaines de blessés et 22 interpellations


Il a fallu plusieurs heures aux forces de l'ordre pour évacuer les fêtards. (capture écran/DR)

Un rassemblement de plusieurs milliers de personnes à dégénéré lors de l’intervention de la police à Bruxelles (Belgique) ce jeudi après-midi, jusque dans la soirée. Il y a des dizaines de blessés, dont des policiers, et 22 personnes ont été interpellées.


Tout est parti d’un appel au rassemblement sur Facebook pour le 1er avril, dans le Bois de la Cambre, un parc situé dans le sud de Bruxelles. 18 000 personnes avaient répondu qu’elles seraient présentes à cet évènement intitulé « La Boum », 51 000 autres s’étaient dites intéressées raconte la RTBF. Les organisateurs avaient précisé sur le réseau social qu’il s’agissait d’un canular dont le but était de tourner en dérision certaines mesures de restriction liées à l’épidémie de Covid-19.

Un dispositif de police avait toutefois été mis en place mais il n’a pas été suffisant. Ce qui devait être une plaisanterie sur Facebook, a viré à la violence. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dans le parc et les affrontements avec la police, venue disperser les participants, ont duré près de cinq heures. Les forces de l’ordre ont été prises pour cible à de nombreuses reprises.

L’intervention des policiers a débuté vers 17 heures. Les très nombreux jeunes individus rassemblés ne respectaient pas les gestes barrières et ne portaient pas de masque. Malgré les avertissements des forces de l’ordre, les fêtards ont refusé de quitter les lieux. Plusieurs centaines de personnes se sont alors violemment opposées aux policiers, qui ont reçu une pluie de projectiles.

Des renforts sont arrivés, notamment des policiers à cheval, pour faire face aux milliers de personnes hostiles. Au moins trois canons à eau ont également été déployés, ainsi qu’un hélicoptère. La tension n’est redescendue que vers 21 heures, alors que le couvre-feu débute à 22 heures à Bruxelles. De nombreuses images ont été diffusées sur les réseaux sociaux et par les médias belges.

Des dizaines de blessés

Le porte-parole de la police de la zone Bruxelles-Capitale Ixelles a évoqué la présence de « plusieurs milliers » d’individus sans donner de chiffres précis. 18 fêtards ont été arrêtés administrativement et quatre autres judiciairement selon un bilan donné par la police, précisent nos confrères.

En outre, plusieurs dizaines de blessés sont à déplorer, dont 8 manifestants et 26 policiers. L’un des agents a été blessé au niveau de la tête avant d’être conduit à l’hôpital. Sept chevaux ont aussi été blessés.