Cannes : Un policier agressé à coup de marteau à la tête et sérieusement blessé lors d’une intervention


Le policier a reçu 12 points de suture. (photo Alliance Police Nationale 06)

Le policier a reçu 12 points de suture à la tête.

Les forces de l’ordre ont été appelées vers 21h30 ce samedi soir, en pleine soirée d’Halloween mais surtout de confinement. Des feux de poubelles étaient signalés dans le quartier Ranguin à Cannes (Alpes-Maritimes). Dans le même temps, des tirs de mortiers d’artifice ont été rapportés à la Frayère indique une source policière.

Plusieurs équipages de police se sont rendus sur place, notamment de la police-secours, de la Brigade anticriminalité (BAC) et de Compagnie départementale d’intervention (CDI). Au cours de cette intervention, des suspects ont été repérés et ont pris la fuite. Une course-poursuite pédestre a eu lieu.

L’un des policiers de la BAC a alors reçu au moins un coup de marteau sur la tête. Le ou les auteurs de cette violente agression ont pris la fuite. Le fonctionnaire qui présentait une importante plaie saignante a été transporté aux urgences de l’hôpital.

« Honte à cette racaille qui s’attaque à la police »

Il a reçu 12 points de suture explique le syndicat Alliance Police Nationale du département, qui a diffusé une photo montrant la blessure de la victime. Son Incapacité totale de travail (ITT) n’est pas encore connue. Le policier est désormais en arrêt de travail. Une enquête a été ouverte.


« Honte à cette racaille qui s’attaque à la police », a réagi l’organisation syndicale sur Facebook, qui prévient qu’elle « attend une réponse ferme de la justice face à la montée en puissance de cette violence quotidienne ».

 

« Qui touche à un Policier doit être sanctionné de manière immédiate et exemplaire ! Ça suffit ! », a de son côté écrit l’Unité SGP Police FO sur le même réseau social, ajoutant une vidéo montrant les tirs de mortiers d’artifice. Les deux syndicats réclament par ailleurs le classement de Cannes et de l’ensemble du département, en secteur difficile.