Cavaillon : Nouvelle fusillade dans la cité du Dr-Ayme, un blessé et les policiers visés par des tirs


Des hommes armés ont ouvert le feu dans la cité du Dr-Ayme. (capture écran/DR)

Nouvelle fusillade dans le quartier du Dr-Ayme à Cavaillon (Vaucluse) dans la nuit de vendredi à samedi. Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) sont intervenus et ont essuyé des tirs, comme le week-end dernier.

De nouveaux coups de feu et des policiers pris pour cible pour la seconde fois en moins d’une semaine, à Cavaillon. Une dizaine d’hommes armés ont fait irruption dans la cité du Dr-Ayme à bord de deux voitures vers 23h30, et ont ouvert le feu, blessant un adolescent qui se trouvait à proximité d’un point de deal selon nos informations. Ce dernier a été transporté à l’hôpital et ses jours ne seraient pas en danger.

Comme samedi dernier dans la soirée, ce commando encagoulé et habillé de noir a tiré en l’air au milieu de la cité. Une véritable démonstration de force. Les policiers de la BAC d’Avignon n’ont pas tardé à arriver sur les lieux. Les auteurs ont alors pris la fuite et les forces de l’ordre ont tenté d’intercepter l’une des voitures.

A la sortie de la ville, durant la course-poursuite, l’un des malfaiteurs assis à l’arrière a ouvert le feu sur le véhicule de police, l’obligeant à ralentir et à rester à distance indique une source proche de l’enquête à Actu17. Il n’y a heureusement pas eu de blessé du côté des fonctionnaires. Les deux véhicules ont finalement disparu. Un suspect a été interpellé peu après sans que l’on sache pour l’heure s’il faisait partie de ce commando. « Ce n’est pas un sentiment d’insécurité mais une tentative de meurtre visant nos collègues », s’exclame le syndicat de police Option Nuit sur Twitter.

Des vidéos amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Il est possible d’entendre de très nombreux coups de feu mais également de voir des membres de ce commando, vêtu de noir.

Samedi dernier, trois individus de 16, 19 et 20 ans avaient été interpellés peu après les faits. Ces derniers ont tous les trois été placés en détention provisoire cette semaine. Le plus âgé originaire d’Avignon est déjà bien connu des services de police, notamment dans une affaire de tentative de meurtre et de trafic de stupéfiants.

Guerre de territoires

Les auteurs de cette nouvelle fusillade à Cavaillon cette nuit viendraient – comme samedi dernier – du quartier Saint-Chamand à Avignon. Le tout se déroule sur fond de guerre de territoires et de trafics de drogue.

Au printemps, un homme de 35 ans qui était à la tête d’un réseau a été assassiné par balles dans le quartier des Condamines, à Cavaillon. Depuis, les trafiquants cherchent à récupérer des points de deal, n’hésitant pas à utiliser des fusils d’assaut ou des pistolets-mitrailleurs. Samedi, une douzaine d’étuis de calibre 5,56 et 9 mm ont été retrouvés au sol par les policiers dans la cité du Dr-Ayme. Cette nuit lors des constatations, les enquêteurs auraient cette fois découvert des étuis de calibre 7,62 et de chevrotine. La police judiciaire est saisie de cette nouvelle enquête.