Cédric Jubillar reste en prison, sa demande de remise en liberté rejetée par la justice


Cédric Jubillar lors d'un rassemblement à Cagnac-les-Mines le 16 mai 2021, cinq mois après la disparition de son épouse. (photo Marie-Pierre Volle/PhotoPQR/Maxppp)

La demande de remise en liberté de Cédric Jubillar a été rejetée par la justice ce mercredi. Ses avocats vont faire appel de cette décision.

Cédric Jubillar reste derrière les barreaux. Sa demande de remise en liberté émise par ses avocats le 24 août dernier a été refusée par le juge des libertés et de la détention indique Le Point. Pour motiver son choix, le juge a évoqué le risque de trouble à l’ordre public en cas de remise en liberté du suspect, accusé d’être à l’origine de la disparition de sa femme, Delphine. Il a été mis en examen dans ce dossier pour « meurtre aggravé ».

Le juge a également fait part de l’importance de « protéger les preuves et indices » alors que le corps de la mère de famille n’a pas été retrouvé à ce stade des investigations. Cédric Jubillar de son côté nie toute implication dans cette disparition. L’homme a été incarcéré le 18 juin dernier. Lors d’une conférence de presse le même jour, le procureur de la République avait livré de nombreux éléments qui ont conduit à sa mise en examen.

Un premier appel déposé par les avocats de Cédric Jubillar avait été rejeté par la chambre d’instruction le 23 juin dernier. Delphine Jubillar, mère de deux enfants, a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn).