Chambéry : Refoulé car il n’a pas de pass sanitaire, il revient et tire sur les agents de sécurité


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Un homme a ouvert le feu sur deux agents de sécurité ce samedi après-midi à Chambéry (Savoie), qui ont été blessés. Peu avant, il avait été refoulé par ces derniers à l’entrée du Parc du Verney, faute de pass sanitaire. Le suspect a été rattrapé par des témoins puis interpellé.

La quinzième édition d’Odysséa, une course caritative contre le cancer du sein, se tenait ce samedi à Chambéry. L’événement a été marqué par l’interpellation d’un homme qui a tiré sur deux agents de sécurité, les blessant rapporte France Bleu.

Le suspect âgé d’une cinquantaine d’années s’est présenté vers 17 heures à l’entrée du Parc du Verney. Pour accéder à la course Odysséa, il était nécessaire de présenter un pass sanitaire, ce que le quinquagénaire n’avait pas. Il a par conséquent été refoulé par la sécurité et n’a visiblement pas apprécié cette décision.

L’homme est revenu peu après muni d’une arme de poing et a fait feu sur les deux agents de sécurité. L’un a été blessé au niveau d’une main, le second au ventre. L’agresseur a tenté de prendre la fuite mais a été rattrapé par des participants, avant d’être interpellé par les policiers municipaux qui étaient sur place en sécurisation. Les deux victimes ont quant à elles été amenées à l’hôpital. Leurs jours ne sont pas en danger.

Le mis en cause qui était ivre a été placé en garde à vue différée et en cellule de dégrisement, au commissariat. L’arme qu’il a utilisée a été retrouvée indique Le Dauphiné. Le parquet a ouvert une enquête pour « violences avec arme ».

Le maire condamne « ce geste d’une violence inouïe »

« Je souhaite un prompt rétablissement aux deux agents de sécurité visés par des tirs cet après-midi », a écrit le maire PS de la ville, Thierry Repentin, sur Twitter, ajoutant qu’il « condamne solennellement ce geste d’une violence inouïe ».

« L’engagement quotidien de ces professionnels pour protéger nos événements sportifs, culturels et associatifs prend ici tout son sens. Qu’ils soient assurés de notre gratitude et de notre solidarité que j’exprime au nom du Conseil municipal », réagit l’édile. « Je salue le courage des témoins qui sont immédiatement intervenus et l’efficacité des services de secours, au premier rang desquels la police municipale dont un agent a interpellé l’auteur présumé des tirs ».