Champigny : Pompiers et policiers attaqués lors d’une intervention, 3 mineurs interpellés


Illustration Actu17 ©

Les sapeurs-pompiers ont été attaqués par une quinzaine d’individus dans la nuit de lundi à mardi à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) lors d’une intervention, tout comme les policiers qui ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice.

Les pompiers et les forces de l’ordre ont une nouvelle fois été pris à partie. Les soldats du feu ont été appelés peu avant 3 heures du matin la nuit dernière suite à des feux de poubelle, sur l’avenue du 11-Novembre 1978 à Champigny-sur-Marne.

En arrivant sur les lieux, les pompiers ont été caillassés par une quinzaine d’individus qui leur ont jeté des pierres notamment. Ils ont alors alerté la police et trois équipages des forces de l’ordre se sont déplacés.

A leur tour, les policiers ont été attaqués et ont reçu des tirs de mortiers d’artifice sur leurs véhicules. Ils ont riposté par des moyens lacrymogènes mais également avec leurs lanceurs de balles de défense (LBD 40).

Trois mineurs placés en garde à vue

Au cours de cette intervention, les fonctionnaires ont interpellé trois des agresseurs. Ces derniers sont tous mineurs, deux sont âgés de 15 ans. Ils ont été placés en garde à vue pour violences volontaires aggravées et port d’arme prohibée.

En outre, les policiers ont découvert plusieurs cocktails Molotov sur place qui ont été saisis. Aucun blessé n’est à signaler et plusieurs policiers ont déposé plainte.

Un syndicat de police dénonce un « guet-apens »

« Nous dénonçons les violences urbaines de cette nuit à Champigny. Nos collègues ainsi que les sapeurs pompiers ont été manifestement attirés dans un guet-apens orchestré par une quinzaine de voyous qui ont incendié des containers, puis pris pour cible les collègues à l’aide de tirs de mortiers », explique Julien Schenardi, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance 94, qui espère « des sanctions judiciaires extrêmement fermes » à l’encontre des trois individus interpellés.