Champigny-sur-Marne : Un enfant de 3 ans est penché à une fenêtre au 11e étage, les policiers le sauvent


Les policiers ont sauvé un enfant penché à la fenêtre au 11e étage d'une tour de l'allée Louis-Jouvet à Champigny. (Google view)

Un enfant de 3 ans était dangereusement penché à la fenêtre de l’appartement familial situé au onzième étage d’un immeuble à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) ce mercredi matin. Alertés, les policiers n’ont pas perdu un instant et ont pénétré dans le logement en brisant la porte.

Il fallait agir, et vite. Les policiers de la brigade territoriale de contact (BTC) de Champigny ont sans aucun doute sauvé la vie d’un enfant de 3 ans ce mercredi matin vers 10h30 selon des sources policières, confirmant une information du Parisien. Les quatre gardiens de la paix de la BTC étaient en patrouille dans leur véhicule sur les bords de Marne, lorsqu’ils ont reçu l’appel de leurs collègues d’un autre équipage, sur les ondes police.

Ces derniers venaient de se rendre compte qu’un petit garçon était penché à la fenêtre d’un appartement, au onzième étage d’une tour de l’allée Louis-Jouvet, dans le quartier des Quatre-Cités-Simonettes. L’enfant semblait seul.

Les policiers ont enclenché leur gyrophare et leurs avertisseurs sonores puis sont arrivés sur place en quelques minutes, rejoignant leurs collègues. Une stratégie a été mise au point en un instant alors que le petit garçon avait plus de la moitié de son corps dans le vide. Les forces de l’ordre ont identifié le logement et ont frappé à la porte. Mais personne n’a répondu malgré l’insistance.

Dans le même temps, un bélier a été monté jusqu’au onzième étage et les fonctionnaires s’en sont servis pour enfoncer la porte. Une fois dans l’habitation, les policiers ont rapidement trouvé la fenêtre à laquelle le petit garçon était périlleusement penché. Il a été mis en sécurité. Ce dernier était visiblement parvenu à escalader son lit puis à ouvrir la fenêtre et le volet, pour pouvoir regarder en contrebas.

Le cousin dormait dans le salon

Le cousin de l’enfant dormait tranquillement dans le salon et n’avait absolument rien entendu. Il était chargé de veiller sur le petit garçon. « Je me dis que tout cela est de ma faute. J’aurais dû songer à installer un système de fermeture pour enfant. Mais comme on vient d’emménager, je n’y avais pas encore pensé », a réagi la mère de l’enfant, au Parisien. Tout est bien qui finit bien. Les policiers se souviendront quant à eux de leur intervention capitale.

En cette période d’été, les fenêtres restent souvent ouvertes et les défenestrations accidentelles sont nombreuses. Il est fortement conseillé de ne pas laisser les enfants en bas âge sans surveillance quand tout est ouvert mais également de les interdire d’escalader les fenêtres et les balcons.