Charente-Maritime : Un homme pénètre dans le commissariat et braque les policiers


Le commissariat de Rochefort. (capture écran Google view)

Un homme âgé de 48 ans est entré dans le commissariat de Rochefort (Charente-Maritime) ce dimanche et a soudainement braqué les policiers avec une arme de poing, qui s’est révélée factice. Il pourrait s’agir d’une tentative de « suicide by cops ».

Il était environ 12h30 ce dimanche lorsqu’un homme est entré dans le commissariat de Rochefort. A l’accueil, il a expliqué qu’il souhaitait déposer plainte pour des dégradations commises sur son véhicule. Le plaignant a alors exhibé une arme de poing qu’il avait cachée sur lui, et a braqué les fonctionnaires.

« Les deux gardiens présents avaient le réflexe de s’enfermer dans le poste. Ils prévenaient les collègues présents dans le bâtiment. Malgré les tentatives de négociation, l’homme refusait de se rendre et de lâcher son arme », explique la police dans un communiqué.

Maîtrisé à l’aide d’un pistolet à impulsions électriques

L’agresseur a ensuite expliqué qu’il voulait se suicider en cas d’intervention, pointant après l’arme vers lui. Un troisième policier a profité « d’un moment de relâchement », pour utiliser son pistolet à impulsions électriques (taser), afin de neutraliser cet homme.

Conduit à l’hôpital psychiatrique

Le mis en cause qui n’est pas connu des services de police, passait son week-end avec sa compagne à Rochefort. Il est originaire d’un village près de Limoges (Haute-Vienne). Le couple serait toutefois en pleine séparation.


« Après l’avis du médecin psychiatre et l’accord du magistrat de permanence, cet homme de 48 ans, habitant la Haute-Vienne, était hospitalisé en milieu psychiatrique », indique le communiqué.