Chartres : Une femme qui venait d’accoucher tuée dans sa résidence, son mari placé en garde à vue


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Une femme de 26 ans est décédée dans des circonstances encore mystérieuses à Chartres (Eure-et-Loir), dans la nuit de lundi à mardi. Son mari, avec qui elle venait d’avoir un enfant, a été interpellé et placé en garde à vue. Il affirme que sa compagne a été agressée par un autre individu.

Que s’est-il passé la nuit dernière dans cette résidence située dans le quartier des Petits-Clos ? Une femme de 26 ans a été retrouvée en arrêt cardio-respiratoire dans un escalier menant au garage commun de son immeuble, vers 1 heure. Elle a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le SAMU qui ont tout tenté pour la sauver, en vain. Elle a été déclarée morte vers 2 heures selon une source proche de l’enquête.

C’est son mari qui a fait appel aux secours. Aux policiers, il a déclaré qu’il avait mis en fuite un agresseur, tout en étant dans l’incapacité de décrire à quoi il ressemble. Les causes précises du décès de la victime restent encore à déterminer. Lors des constatations, des traces de griffures ont été relevées sur son visage.

Le médecin légiste qui a examiné le corps a conclu à l’action d’une tierce personne qui a conduit à la mort de cette femme précise L’Écho Républicain. Cette dernière n’avait pas déposé de plainte pour des violences conjugales.

Inconnu des services de police

Le mari de 27 ans qui est inconnu des services de police, a été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet pour homicide volontaire. Les policiers de la brigade criminelle de la sûreté départementale ont été chargés des investigations. Les enquêteurs vont exploiter les vidéosurveillances afin de savoir si un suspect a quitté, ou pas, les lieux.

Le couple venait d’avoir un bébé, qui est âgé de trois mois. Le procureur de la République prendra une décision dans les prochains heures concernant la garde de l’enfant.