Chasse à l’homme en Dordogne : le forcené a été «neutralisé» annonce Gérald Darmanin


Illustration. (photo Arnaud Journois/PhotoPQR/Le Parisien/Maxppp)

Le forcené a été « neutralisé » annonce le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ce lundi à la mi-journée.

C’est un témoin qui aurait repéré le suspect, Teddy Dupin, à Condat-sur-Vézère, une commune situé à côté du Lardin-Saint-Lazare (Dordogne). Cet homme s’est exprimé au micro de BFMTV peu après l’intervention. Il a indiqué qu’il avait repéré le forcené grâce à la photo diffusée dans l’appel à témoins. Les gendarmes ont « neutralisé » par balle le mis en cause qui leur a tiré dessus. Il est gravement blessé et a été pris en charge par les secours.

Le forcené a été blessé « lors d’un tir de riposte » des militaires a confirmé le préfet de Dordogne, Frédéric Périssat, lors d’un point presse à 13 heures. Le suspect a ouvert le feu sur les hommes du GIGN « à plusieurs reprises », a précisé le général André Pétillot, commandant de la région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine. « Il était dans une logique suicidaire », a-t-il ajouté. Les jours du forcené sont en danger a aussi indiqué le général. Aucun gendarme n’a été blessé au cours de cette interpellation.

« Merci aux gendarmes, et en particulier au GIGN, pour leur action déterminante ainsi qu’à l’ensemble des services de l’Etat mobilisés », écrit le ministre sur Twitter.

« Le dénouement est celui que j’espérais, je crois que toute la population est soulagée et j’espère qu’on n’aura plus jamais à revivre un tel événement », a réagi la maire du Lardin-Saint-Lazare, Francine Bourra, au micro de la chaîne d’informations.

Plus de 300 gendarmes, dont ceux du GIGN, étaient déployés dans le village depuis dimanche, pour retrouver et interpeller le forcené. Cet ancien militaire de 29 ans a ouvert le feu sur les gendarmes à plusieurs reprises durant la traque.