Chasseurs et tireurs sportifs : Non, vos armes de catégories B, C et D ne seront pas saisies.


Fake News au sujet de la saisie des armes détenues légalement par les citoyens.

Il s’agit d’une fake news.

Depuis 24 heures circule un faux document à entête du Ministère de l’Intérieur via les réseaux sociaux. Son objet : « Mise en oeuvre des procédures de saisie des armes de catégories B, C et D […] ».

Un risque « insurrectionnel »

Sans recul, le document a de quoi alarmer. Le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’adresse aux Préfets en leur donnant pour instruction la saisie de « toutes les armes des catégories susmentionnées détenues par les citoyens sur le territoire national », « au vu de la situation actuelle et en prévision d’une aggravation insurrectionnelle ».

Attention, fake news

Si la forme est parfaitement réalisée, ce qui explique en partie la viralité du document, le fond contient une erreur de taille. La directive fait référence à la loi n° 2012-304 du 6 mars 2012, qui a été modifiée depuis. Sa version consolidée est consultable ici : version en date du 7 janvier 2019. Elle n’est donc plus en vigueur telle que définie en 2012. Il serait surprenant que le Ministère de l’Intérieur fasse référence à un texte qui n’a plus cours sous sa forme initiale, sans au moins préciser sa dernière version en vigueur.

Christophe Castaner dément


Dans un message publié sur Twitter, le Ministre de l’Intérieur dément catégoriquement la diffusion d’une telle instruction aux préfets… Non sans diffuser lui-même le faux document. Si la manière de Christophe Castaner de démentir la fake news en diffusant le document incriminé ne fait pas l’unanimité, son message est clair : « Encore une idée originale de ceux qui rêvent d’insurrection et qui n’hésitent pas à diffuser de faux documents… L’information est le meilleur remède aux fake news. A user sans modération. »