Cherbourg : Un homme armé d’un sabre blesse deux policières, il a été neutralisé par balle

Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Deux policières ont été blessés lors d’une intervention à Cherbourg (Manche) ce jeudi après-midi, par un homme de 36 ans armé d’un sabre qui conduisait une voiture volée. L’agresseur, qui se serait jeté sur les fonctionnaires, a été neutralisé par balle.

Un homme armé d’un sabre a blessé deux policières à Cherbourg-en-Cotentin au niveau de la station-service du supermarché Leclerc de Tourlaville, vers 16 heures ce jeudi après-midi. L’un des policiers a ouvert le feu à plusieurs reprises pour neutraliser l’assaillant, qui est blessé. Ce dernier a été héliporté à l’hôpital de Caen.

Le suspect était au volant d’une voiture de type Citroën C3 qui a été volée vers 15h30 selon nos informations. La conductrice aurait été attaquée dans la rue Malakoff par ce même individu, qui l’a menacée avec son sabre. Quelques minutes plus tard, le véhicule volé a été signalé au niveau de cette station-service. Le conducteur venait de percuter un rond-point puis un panneau, à l’entrée de la station-service, près d’une bonbonne de gaz. Le fuyard est ensuite sorti de son véhicule avec un katana à la main, pour se jeter sur la voiture des fonctionnaires. Il a blessé deux policières au niveau de la tête. Leur collègue a ouvert le feu à quatre reprises selon les premiers éléments. L’assaillant âgé de 36 ans, qui serait un ressortissant sénégalais, a été neutralisé et s’est effondré. Ses motivations restent à déterminer. Il était habillé en ninja selon France Bleu.

Dans le coffre du véhicule volé, les policiers ont découvert d’autres armes blanches du même type que celle utilisée par l’assaillant. Les deux policières sont légèrement blessées, mais sont sous le choc. La piste terroriste a été écartée a indiqué le procureur de la République.

« Lors d’une intervention sur un vol de véhicule à Cherbourg, deux policiers ont été blessés. Soutien à la police nationale », réagit le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter.

« Un individu qui manifestement voulait les tuer »

« J’adresse mon soutien aux collègues du groupe de sécurité de proximité (GSP) de Cherbourg intervenants, et je salue le courage et le professionnalisme dont ils ont fait preuve face à un individu qui manifestement voulait les tuer », réagit Cyrille Postaire, délégué départemental du syndicat Unité SGP Police FO. « En état de légitime de défense, ils n’avaient pas d’autre choix que de faire usage de leur arme. L’enquête déterminera le profil de l’auteur et ses motivations ».