Cherbourg : Un homme de 28 ans poignardé à mort en pleine rue


Illustration Actu17 ©

Le tueur présumé âgé de 39 ans affirme ne se souvenir de rien. Il a été déféré devant un juge d’instruction en vue de sa mise en examen pour homicide volontaire.

Une altercation dans un bar de Cherbourg (Manche) est au départ de cet homicide qui s’est produit dans la nuit du 13 au 14 juillet. Deux hommes en sont venus aux mains dans cet établissement situé dans le centre-ville explique France Bleu. Ces derniers se connaissent bien et un différend les oppose depuis longtemps.

L’un des deux protagonistes a été expulsé du bar tandis que le second est resté à l’intérieur, pour discuter avec un ami qui l’a rejoint après l’altercation. Mais la situation ne s’est pas arrêtée là. Lorsqu’ils ont quitté l’établissement, les deux hommes sont tombés face au troisième qui avait été contraint de sortir. Ce dernier les attendait avec un couteau.

Le duo a pris la fuite. Celui qui avait eu l’altercation avec l’agresseur est parvenu à rentrer à son domicile. Le second a poursuivi sa course. Cet homme de 28 ans a été retrouvé peu après par des passants dans la rue Foch, il était grièvement blessé au thorax indique La Presse de la Manche.

La victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers puis évacuée d’urgence à l’hôpital de Cherbourg. Cette dernière qui était dans le coma est décédée dans la nuit du 14 au 15 juillet, des suites de ses graves blessures. Une autopsie va être pratiquée.


Interpellé à son domicile alors qu’il était alcoolisé

Le lendemain des faits, l’auteur présumé du meurtre a été interpellé à son domicile du boulevard Robert Schuman et placé en garde à vue. Il était alors alcoolisé a précisé le procureur de la République Yves Leclair. Âgé de 39 ans, le suspect a expliqué aux policiers qu’il ne se souvenait pas des faits.

« Il nous manque pour le moment un bout de l’histoire, une bonne demi-heure. Nous essayons d’établir la chronologie des faits et de déterminer le lieu où le coup de couteau a été porté », a détaillé le procureur.

Le trentenaire a été déféré devant un juge d’instruction en vue d’une mise en examen pour homicide volontaire. Ce dernier est déjà connu des services de police pour des faits de rébellion notamment.