Chine : 108 millions de personnes de nouveau confinées après de nouveaux cas de Covid-19


Un poste de contrôle en Chine. Illustration. (Shutterstock / atiger)

Après la découverte d’un nouveau foyer épidémique, plusieurs provinces du nord-est de la Chine ont de nouveau imposé un confinement strict à leur population.


108 millions de personnes sont de nouveau contraintes à rester chez elles, dans le nord-est de la Chine. Les habitants de nombreuses villes de la province de Jilin et du Liaoning sont soumis une nouvelle fois à des consignes strictes de confinement pour endiguer la propagation du coronavirus.

Ces mesures font suite à la découverte d’un foyer de Covid-19 touchant 34 personnes à Shulan. Alors que dans le même temps le reste du pays retrouve peu à peu une activité normale, ces territoires doivent faire face à un arrêt des transports ferroviaires et routiers, ainsi qu’à la fermeture des écoles, rapporte le journal américain Bloomberg.

« Nous ne savons pas quand cela se terminera »

Les habitants « sont de nouveau plus prudents », a témoigné Fan Pai, résidente de Shenyang, une ville de la province voisine du Liaoning, qui fait également face à de nouvelles mesures restrictives de libertés.

« Les enfants qui jouent dehors portent à nouveau des masques » et les personnels de santé sont revêtus de vêtements de protection, a-t-elle décrit, avant de déplorer : « C’est frustrant parce que nous ne savons pas quand cela se terminera ».


Dans la ville de Shulan, les restaurants ne peuvent accueillir que deux personnes par table et refusent les groupes, jusqu’à nouvel ordre. Les résidences comportant des cas de Covid-19 avérés ou suspectés, seront fermées. Un seul membre de chaque famille aura l’autorisation d’en sortir pour acheter les produits essentiels, durant deux heures quotidiennement.

Des médicaments interdits pour empêcher de cacher les symptômes

Ces mesures exceptionnelles sont appliquées dans toute la province de Jilin. Sur ce territoire, les médicaments contre la fièvre sont interdits de vente dans les pharmacies, dans le but d’empêcher les gens de cacher leurs symptômes.

Le coronavirus SARS-CoV-2 ne se propage toutefois pas de manière aussi fulgurante que ce qu’a connu Wuhan, épicentre de la pandémie qui a touché le monde entier. Le nombre total de cas détectés dans la province de Jilin est de 127, quand la province du Hubei en comptait 68 000.

Cette réaction importante des autorités chinoises témoigne de leur crainte de devoir subir une deuxième vague épidémique. Près de 320 000 décès liés au Covid-19 ont été recensés à ce jour dans le monde.