Christian Quesada déjà impliqué dans plusieurs affaires judiciaires avec des mineurs


Christian Quesada (photographie Facebook)

Le grand vainqueur de l’émission de TF1 animée par Jean-Luc Reichmann « Les 12 Coups de Midi » était déjà connu de la justice. Christian Quesada avait déjà eu un comportement déviant envers des mineurs en 2001, 2003 et 2009.


Mis en examen et écroué mercredi pour « détention et diffusion d’images pédopornographiques » et pour « corruption de mineur », Christian Quesada avait déjà eu affaire à la justice pour « des faits de même nature », selon le Procureur République de Bourg-en-Bresse, Christophe Rode.

« Trois affaires concernant des mineurs »

L’intéressé, devenu célèbre sur le plateau de Jean-Luc Reichmann en 2017, « avait déjà été fait état de comportements déviants envers des mineurs », d’après une source proche de l’enquête. Des révélations qui expliquent le fait que Christian Quesada dorme en prison : une décision prise par le Juge des Libertés et de la Détention, plutôt rare dans ce genre de dossier.

L’homme avait déjà été impliqué dans « trois affaires concernant des mineurs » une dizaine d’années avant son passage à la télévision, selon cette source. Le Procureur a précisé au journal Le Parisien : « Il a un casier judiciaire et il a déjà eu affaire à la justice pour des faits de même nature ».

Une dénonciation peu après son passage à la télévision

Il y a environ un an et demi, une jeune fille a dénoncé Christian Quesada comme étant à l’origine d’une tentative de corruption de mineur. C’est ce témoignage qui a permis aux enquêteurs de débuter les investigations.

Il aurait reconnu les faits

Les gendarmes en charge de l’enquête ont procédé à une perquisition à son domicile situé dans l’Ain. Ils y ont découvert des milliers d’images et de vidéos à caractère pédopornographique, ainsi que des documents qu’il aurait également diffusés sur internet.

Lors de sa garde à vue, l’intéressé aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés. L’enquête se poursuit désormais sous la direction d’un juge d’instruction.

L’animateur a réagi

Très sollicité, Jean-Luc Reichmann a réagi à l’annonce de la mise en examen de l’ancien candidat de son émission, sur Instagram. « Je suis ce matin sous le choc et je ne peux qu’exprimer mon sentiment d’horreur, de dégoût et de colère » a-t-il écrit.