Christophe Castaner souhaite que le coronavirus soit reconnu comme «maladie professionnelle» pour les personnels du ministère


Un policier lors d'un contrôle routier à Paris, le 19 mars 2020. (Illustration/Frederic Legrand-COMEO/Shutterstock)

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est exprimé devant la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’épidémie de Covid-19 ce jeudi. Il souhaite que le coronavirus soit reconnu comme « maladie professionnelle » pour les fonctionnaires de son ministère.

Christophe Castaner a indiqué qu’il souhaitait que le Covid-19 soit reconnu comme « maladie professionnelle » pour les personnels du ministère. Le ministre s’est exprimé sur le sujet ce jeudi, devant la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’épidémie.

Il a dans le même temps fait état de « 1400 fonctionnaires » touchés de façon « avérée » par le coronavirus, sur un total de « plus de 300 000 personnes » dépendantes du ministère.

« Je souhaite que le Covid-19 soit inscrit au tableau des maladies reconnues comme étant professionnelles », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il souhaitait également que « le lien soit présumé » avec le coronavirus pour les agents du ministère ayant été au contact du public dans le cadre de leurs fonctions.

40 millions de masques commandés pour l’Intérieur

Au sujet des équipements de protection pour les policiers et les gendarmes, Christophe Castaner a indiqué que le ministère avait commandé au total « 40 millions de masques ».

En outre, le locataire de la place Beauvau a annoncé que 9,5 millions de contrôles liés aux mesures de confinement avait été réalisés jusqu’ici et que 568 000 verbalisations avaient été dressées.