Clichy-sous-Bois : Venus acheter une voiture, ils se font voler leur 5000 euros et tirer dessus


Deux hommes ont été la cible de coups de feu dans la cité du Chêne Pointu, allée François-Rabelais à Clichy-sous-Bois. (capture écran Google)

Deux hommes seraient tombés dans un guet-apens à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de samedi à dimanche. L’un a été grièvement blessé par balle et évacué dans un état critique à l’hôpital.

L’une des deux victimes a expliqué aux policiers qu’il était venu à Clichy-sous-Bois avec son cousin pour acheter une voiture. Une version qui laisse perplexe les enquêteurs à ce stade.

Les deux acheteurs venus de Vitry-le-François (Marne) avaient rendez-vous à 17 heures à la gare du Raincy pour échanger leur Volkswagen quatre portes contre un break de la même marque raconte Le Parisien. Une transaction dans laquelle ils devaient verser 5000 euros en plus. Les personnes qu’ils ont rencontrés se sont présentées comme étant des mandataires du propriétaire.

Ils partent en courant avec les 5000 euros

Finalement, ces derniers ont fixé un nouveau rendez-vous un peu plus tard, pour que l’échange des voitures puisse être réalisé a expliqué la victime qui n’a pas été blessée, aux policiers. Une seconde entrevue qui s’est déroulée durant la nuit, vers 3 heures du matin, dans la cité du Chêne Pointu de Clichy-sous-Bois, dans la petite allée François-Rabelais.

Une fois sur place avec les 5000 euros réclamés, les deux cousins ont retrouvé les mandataires. Ces derniers ont alors récupéré l’argent… avant de partir en courant. Les deux acheteurs se sont lancés à leur poursuite mais ont été la cible de plusieurs coups de feu. L’une des deux victimes a été touchée à l’abdomen et s’est effondrée.


Trois étuis de calibre 7,65 mm

Cette dernière qui est âgée de 23 ans, a été transportée à l’hôpital alors qu’elle était dans un état critique. Son état s’était toutefois amélioré ce dimanche soir explique le quotidien. Sur place, les enquêteurs ont découvert trois étuis de calibre 7,65 mm. Quant aux auteurs, ils ont disparu avec l’argent.

Reste à savoir si les deux victimes venaient réellement acheter une voiture, ou autre chose. Une enquête a été ouverte pour « tentative d’homicide volontaire » et les investigations confiées au Service départementale de police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SRPJ 93).