Comptes de campagne : Perquisition au domicile de Manuel Bompard, n°2 sur la liste France insoumise aux européennes.


(photo Facebook)

Manuel Bompard, l’un des leaders de la France insoumise (LFI), qui est par ailleurs le numéro 2 de la liste LFI aux élections européennes, a vu son domicile perquisitionné ce jeudi matin.

La perquisition s’est déroulée dans le cadre de l’enquête sur les comptes de campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon.

« Depuis 7 heures ce matin, 5 heures de perquisition à mon domicile personnel pour 15 fichiers informatiques sans aucune signification. Après Mediapart cette semaine, c’est donc un candidat aux élections européennes qui est perquisitionné », a-t-il écrit. Jean-Luc Mélenchon lui a emboîté le pas, affirmant que « l’instrumentalisation de la justice devient le régime ordinaire » a écrit Manuel Bompard sur Twitter.

Joint par téléphone par France 3, Manuel Bompard a indiqué que les donnés des fichiers saisis par les enquêteurs « sont déjà publiques ». Le directeur des campagnes de LFI dit également avoir refusé de signer le procès-verbal de la perquisition.

Pour Jean-Luc Mélenchon, il s’agit d’une nouvelle perquisition « insupportable ». « L’instrumentalisation de la justice devient le régime ordinaire. Le macronisme n’est plus qu’un autoritarisme. » a-t-il ajouté.