Confinement : Des violences urbaines éclatent à Bordeaux, un réfrigérateur jeté du 6ème étage sur les policiers


Illustration. (image Clément Lanot)

La soirée de dimanche a été des plus mouvementées dans le quartier des Aubiers à Bordeaux (Gironde), malgré le confinement lié à la pandémie de Covid-19.

Bordeaux a été le théâtre d’affrontements violents entre des jeunes et les policiers venus pour tenter de faire respecter les mesures de confinement. Ce dimanche vers 19 heures, des équipages de la compagnie d’intervention sont intervenus pour faire cesser une partie de football et un rodéo sauvage qui se tenaient dans le quartier des Aubiers.

De nombreux jets de projectiles

Gênant visiblement les activités de nombreux individus qui ne respectaient pas le confinement imposé, les policiers arrivés à une vingtaine ont essuyé une pluie de projectiles de toutes sortes, jetés depuis les balcons des immeubles et les passerelles aériennes.

« Des objets lourds, des pavés, des cailloux et un frigo est également tombé du sixième étage tout près des policiers postés au pied d’immeuble » selon une source proche du dossier citée par 20 minutes. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer. Vu le danger de la situation, les policiers ont fait appel aux renforts de CRS, portant à une quarantaine le nombre d’intervenants.

Trois heures d’affrontements

Les assaillants divisés en petits groupes mobiles ont harcelé les fonctionnaires qui répliquaient au gaz lacrymogène. Trois longues heures ont été nécessaires aux forces de l’ordre pour faire revenir le calme. Vers 22h30, les agresseurs ont été dispersés.


Trois interpellations ont eu lieu pour « violences volontaires en réunion » et l’enquête a été confiée à la police judiciaire. Joint par France Bleu, un syndicat de police a assuré qu’il ne s’agissait pas d’un guet-apens, mais que la tension était montée subitement, après de nombreuses verbalisations pour le non-respect du confinement.