Confinement : Ils skient en famille et ignorent les injonctions des gendarmes qui veulent les contrôler


Illustration. (Shutterstock / Song_about_summer)

Les stations ont fermé leurs portes depuis plusieurs jours et les activités en montagne sont interdites en raison du confinement de la population, pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus. Cela permet aussi aux secours d’éviter d’être mobilisés pour des accidents qui peuvent être évités en cette période de crise sanitaire.

Un couple et leurs enfants n’ont visiblement pas été réceptifs aux messages diffusés par le gouvernement. Les gendarmes de la Savoie font état, sur leur page Facebook, d’une intervention qui a eu lieu dimanche aux Saisies. Elle a mobilisé le Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) à cause de l’inconscience d’une famille.

Ils ignorent les injonctions des gendarmes

« La patrouille de la brigade de Beaufort constate la présence d’un couple accompagné de deux enfants en randonnée à ski sur les pistes des Saisies. Dans l’incapacité de rejoindre les contrevenants compte tenu de la nature du terrain, les gendarmes établissent un contact à la voix leur demandant de regagner leur véhicule », relate la gendarmerie dans son message.

Mais contre toute attente, au lieu d’obtempérer et de rejoindre les militaires, la famille a refusé « catégoriquement » de donner son identité. Le ton est monté et les contrevenants ont poursuivi leur chemin.

Le PGHM sollicité

Vu la « mauvaise volonté manifeste » du couple, les gendarmes qui ne pouvaient les rattraper ont appelé en renfort leurs camarades spécialisés du PGHM. La famille originaire de Lyon (Rhône) a ainsi été interceptée, contrôlée et verbalisée. « Ils n’avaient pas connaissance (toujours selon leurs dires) des mesures d’interdiction en vigueur et notamment de l’arrêté préfectoral ! », indiquent les gendarmes sur leur page Facebook.


« Les comportements irresponsables de ce type mobilisent notre énergie et peuvent conduire, si des blessures devaient survenir, à priver une personne infectée d’un lit qui pourrait la sauver. Pour sauver des vies : Restez chez vous ! », rappellent-ils enfin.