Confinement : Rodéos à moto et tirs de mortiers à Évreux après l’interpellation d’un individu


Plusieurs individus se sont livrés à des rodéos à moto ce dimanche après-midi à Évreux. (captures écran vidéo)

De nombreux individus se sont rassemblés à Évreux (Eure) dans le quartier de la Madeleine ce dimanche après-midi, après l’interpellation d’un homme âgé de 28 ans qui ne respectait pas les mesures de confinement et qui était en possession de cannabis.

La journée s’est terminée par des rodéos à moto et des tirs de mortiers à Évreux ce dimanche.

Quelques heures plus tôt, vers 15h40, un simple contrôle a conduit à l’interpellation d’un homme âgé de 28 ans dans le quartier de la Madeleine. Déjà connu des services de police, le contrevenant n’avait pas d’attestation dérogatoire de déplacement et avait du cannabis sur lui indique une source policière.

Alors qu’il était interpellé, l’homme s’est violemment rebellé. Deux policiers ont été blessés et se sont vu attribuer 8 et 15 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Le mis en cause a été placé en garde à vue.

« Ce sont des tirs de mortier en direction des caméras de vidéoprotection »

« Cette situation a généré l’hostilité d’un petit groupe d’individus qui a cherché à provoquer la police par des rodéos motos et en usant de quelques feux d’artifices jusqu’en tout début de soirée », explique la préfecture de l’Eure dans un communiqué. « Ce sont des tirs de mortier en direction des caméras de vidéoprotection jusqu’à 22h30, 23 heures », précise l’adjoint au maire d’Évreux en charge de la sécurité, Nicolas Gavard-Gongallud, interrogé par France Bleu.


Au total, une quinzaine de mortiers d’artifice ont été lancés « plutôt dans le quartier de Nétreville » selon l’élu, qui évoque « un ballet incessant d’une vingtaine de motos » dans les quartiers de la Madeleine et Nétreville. Une enquête a été ouverte.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre plusieurs individus à moto, rassemblées dans le quartier de la Madeleine.

 

42 000 contrôles ont été réalisés dans le département depuis le début du confinement a indiqué la préfecture de l’Eure dans son communiqué.