Confinement : Un Français se rend en Belgique pour faire son plein d’essence et écope de 4116 € d’amende


Illustration. (photo wikimedia)

Un passage de frontière qui lui a coûté cher. En voulant faire une petite économie en prenant de l’essence en Belgique, un Français s’est frotté aux autorités locales qui n’ont pas vu cette initiative d’un bon œil.

Cet automobiliste français n’est sans doute pas près d’oublier sa mésaventure de samedi. Dans l’après-midi, le conducteur a franchi la frontière avec la Belgique pour aller faire son plein d’essence à moindre coût.

Malheureusement pour lui, il a été arrêté par des policiers belges, qui ont pour mission de contrôler les déplacements des personnes durant cette période de confinement liée à la propagation du coronavirus.

Les passages à la frontière strictement encadrés

Les franchissements de frontière entre la Belgique et la France sont interdits par les autorités belges, hors exception pour des déplacements absolument nécessaires.

Le Français a confié aux policiers qu’il voulait faire son plein d’essence et acheter du chocolat, révèle le quotidien belge Sud Info. Une raison qui n’est pas considérée comme un motif valable pour passer la frontière.


Plus de 4 000 euros d’amende

Si côté français, le contrevenant aurait écopé de 135 euros pour une première verbalisation, il n’en est pas de même côté belge. Pour sa légèreté en cette période de confinement et son déplacement qui n’était pas absolument nécessaire, l’automobiliste s’est vu sanctionné par une amende de 4 000 euros. En outre, comme il n’avait pas bouclé sa ceinture de sécurité, il a écopé d’une seconde amende de 116 euros.