Confondu par son ADN généalogique, il est interpellé pour le meurtre d’une enfant commis 45 ans plus tôt.


James Alan Neal a été arrêté 45 ans après le meurtre de Linda O'Keefe. (photos police de Newport Beach)

La police de Newport Beach en Californie (États-Unis) a tenu mercredi une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé l’arrestation de James Alan Neal, âgé de 72 ans. L’homme est accusé d’avoir tué une fillette de 11 ans découverte morte 45 ans plus tôt.


Près d’un demi-siècle plus tard, la police est parvenu à identifier l’auteur présumé du meurtre de cette jeune fille. C’est le 6 juillet 1973, qu’une fillette de 11 ans, Linda O’Keefe, a disparu à la sortie de l’école de Newport Beach.

Les recherches lancées par les forces de l’ordre n’ont rien donné et, le lendemain de la disparition, un passant a découvert le corps de la fillette dans un des quartiers de la ville. Selon l’autopsie, la jeune victime a été tuée par strangulation.

Les témoignages ont révélé que Linda O’Keefe a été suivie par une camionnette turquoise et qu’elle a été vue pour la dernière fois alors qu’elle parlait à son conducteur.

La généalogie génétique, nouvelle technologie

Malgré ces témoignages et les investigations de terrain, rien n’a pu mettre les enquêteurs sur la piste du tueur.

Les prélèvements d’ADN effectués à l’époque ont été entrés dans la base de données de la police américaine mais n’ont pas conduit à une identification.

Durant des décennies, la police locale a multiplié les recherches et toutes se sont révélées sans résultat. Mais les progrès techniques étant, les policiers ont soumis les prélèvements ADN à un nouveau procédé d’enquête : la généalogie génétique.

Linda O’Keefe. (photo police de Newport Beach)

Ce procédé est somme toute relativement simple. Il faut comparer l’ADN découvert à celui déposé volontairement par des personnes cherchant à reconstituer leur arbre généalogique.

En avril 2018, les enquêteurs ont déposé aux laboratoires Parabon les prélèvements qui, grâce à leurs analyses, ont pu dresser le portrait-robot du meurtrier.

La fillette parle sur Twitter

Les enquêteurs ont alors communiqué sur Twitter au sujet de la disparition de Linda O’Keefe, la faisant parler pour attirer l’attention des internautes.

« Bonjour, je suis Linda O’Keefe. Il y a 45 ans, j’ai disparu de Newport Beach. J’ai été tuée et mon corps a été découvert à Back Bay. Mon meurtrier n’a jamais été retrouvé. Aujourd’hui, je vais vous raconter mon histoire » disait l’un des tweets.

Le tweet suivant a diffusé le portrait-robot de l’assaillant, l’un le montrant jeune, l’autre dans une version plus âgée accompagné du message suivant : « Mais, 45 ans plus tard, je retrouve ma voix. Et j’ai quelque chose d’important à dire. Il y a du nouveau dans mon affaire : un visage. Un visage qui provient de l’ADN que le tueur a laissé derrière lui. C’est une technologie qui n’existait pas en 1973, mais elle change tout aujourd’hui ».

Une série de tweets qui a débuté à 07h45, l’heure à laquelle Linda était partie à l’école 45 ans plus tôt ; jusqu’au lendemain où le dernier tweet a été mis en ligne à l’heure où le corps de la victime a été découvert.

Un homme identifié et arrêté

L’acharnement des policiers a payé. C’est en janvier que les comparaisons effectuées au fichier de la généalogie génétique ont porté leurs fruits. La police est restée discrète et n’a pas voulu dire comment elle était remontée jusqu’à James Alan Neal. Celui-ci, aujourd’hui âgé de 72 ans, vivait à l’époque dans le sud de la Californie.


En début de semaine, les policiers du Colorado l’ont interpellé. Le mis en cause n’a pas encore précisé s’il accepte d’être extradé vers la Californie rapporte ABC News.

James Alan Neal inculpé

Les parents de Linda O’Keefe sont décédés mais ses sœurs ont été prévenues de l’arrestation de l’auteur présumé explique le média américain.

La police a par ailleurs diffusé une photo de James Alan Neal datant de plusieurs décennies, en espérant obtenir plusieurs nouveaux témoignages ou pistes. Les enquêteurs estiment que cette photo correspond à la période où l’auteur présumé a tué Linda O’Keefe.

James Alan Neal a été inculpé de meurtre, d’enlèvement et d’actes obscènes et lascifs sur une mineure de moins de 14 ans explique le Los Angeles Times.