Contrats russes : Alexandre Benalla placé en garde à vue

Alexandre Benalla, le 15 septembre 2021 au tribunal de Paris. (Christophe Petit Tesson/EPA/Newscom/Maxppp)

Alexandre Benalla et son épouse ont été interpellés et placés en garde à vue ce mardi matin par les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire parisienne. L’ancien collaborateur du chef de l’État Emmanuel Macron est soupçonné de corruption et de blanchiment de fraude fiscale.

L’ex-garde du corps d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, ainsi que son épouse, ont été interpellés ce mardi matin par les enquêteurs de la BRDE de la PJ parisienne, à leur domicile du XVIe arrondissement de la capitale selon une source policière, confirmant une information de LCI.

Alexandre Benalla, 30 ans, est soupçonné de faits de corruption et de blanchiment de fraude fiscale par le parquet national financier (PNF), qui a ouvert une enquête. L’affaire concerne deux contrats de sécurité signés avec deux oligarques russes, en 2018.

Deux contrats avec des proches de Vladimir Poutine au centre de l’enquête

L’un des contrats avait été signé en juin 2018 et prévoyait la protection d’Iskander Makhmudov, un homme d’affaires russo-ouzbek de 58 ans travaillant dans l’industrie russe, proche de Vladimir Poutine. Alexandre Benalla était toujours en poste à l’Élysée lors de cette signature.

Le second contrat avait été signé avec Farkhad Akhmedov, un homme d’affaire également proche du président russe. Une société marocaine aurait été utilisée en tant qu’intermédiaire afin de permettre à Alexandre Benalla de toucher une commission. Ces deux contrats ont été estimés à deux millions d’euros précise la chaîne d’informations.