Corbeil-Essonnes : Le centre d’appels d’urgence visé par des tirs de mortiers en pleine nuit


Illustration. (Sapeurs-Pompiers de France)

Le centre départemental d’appels d’urgence (CDAU) de l’Essonne basé à Corbeil-Essonnes a été la cible de tirs de mortiers dans la nuit de lundi à mardi. Trois individus ont pu être interpellés.

Les tirs de mortiers d’artifice sur les forces de l’ordre se sont multipliés ces derniers mois mais également depuis les mesures de confinement. Vers 3 heures la nuit dernière, c’est le CDAU qui reçoit les appels d’urgence au 15, au 18 et au 112, qui a été pris pour cible.

Les policiers ont été alertés et sont rapidement intervenus. Un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) a repéré trois suspects qui se trouvaient à proximité du bâtiment.

Comprenant qu’ils étaient repérés, ils ont pris la fuite dans une Renault Clio avant d’être arrêtés un peu plus loin par les forces de l’ordre, entre le chemin des Mozards et le
boulevard Henri Dunant.

Des interpellés bien connus des services de police

Les trois suspects âgés de 21 ans pour deux d’entre eux, et de 20 ans pour le troisième, ont été interpellés. Ils étaient en possession de quatre chandelles romaines. Il s’agit de tubes en carton qui projettent des projectiles pyrotechniques. Bien connus des services de police, avec notamment une trentaine de faits recensés pour l’un au fichier de Traitement des antécédents judiciaires (TAJ), ils ont été placés en garde à vue. L’enquête a été confiée au commissariat de Corbeil.


Pour lutter contre ces tirs de mortiers, le préfet de l’Essonne a pris un arrêté pour interdire « la vente des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques ». Une mesure qui a été renouvelée le 7 mai.

Chaque jour, le CDAU reçoit près de 1500 appels, soit environ 500 000 à l’année pour plus de 90 000 interventions indique le département sur son site internet.