Coronavirus : 15 000 masques et 133 litres de gel sanitaire saisis dans une épicerie bio chinoise à Paris


Illustration. (Shutterstock)

Le gérant d’une épicerie bio chinoise du XIXème arrondissement de Paris a été interpellé et placé en garde à vue ce mercredi. Une perquisition a été effectuée dans le commerce et a permis aux policiers de faire une saisie des plus surprenantes pour une épicerie.


Un équipage de policiers vététistes accompagné d’une unité de police administrative (UPA) ont découvert des milliers de masques de protection respiratoires et du gel sanitaire dans une épicerie située sur le boulevard de la Villette, à Belleville.

Ce mercredi vers 11h30, ils ont pénétré dans le commerce et saisi cette convoitée marchandise. Au total, ils ont récupéré 15 000 masques chirurgicaux et 133 litres de gel sanitaire apparenté au gel hydroalcoolique, en bidons d’un demi-litre.

Ce stock a été saisi dans une épicerie bio chinoise du quartier de Belleville à Paris. (DR)

Le trafic dénoncé par des habitants

Les policiers avaient été alertés par des riverains du trafic qui semblait se tramer dans l’épicerie. Le mis en cause a été invité à suivre les fonctionnaires au commissariat en vertu du récent décret n°2020-190 du 3 mars 2020, relate Le Parisien.

Cet homme de nationalité chinoise, âgé de 42 ans et domicilié aux Lilas (Seine-Saint-Denis), a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire.


1,20 euro l’unité

Les investigations des policiers ont démontré que l’épicier bio vendait les masques, qui ne seraient pas des produits de contrefaçon, à 1,20 euro l’unité. Interrogé sur cette grande quantité de matériel de protection, le commerçant aurait évoqué vaguement une histoire d’association de quartier.

Il aurait affirmé qu’il comptait les envoyer en Chine, dans des explications confuses, d’après le quotidien francilien.

D’autres commerces ont été perquisitionnés mercredi après-midi par les policiers en quête de trafics similaires. Les autorités sont très vigilantes sur le respect du décret encadrant la vente de masques de protection respiratoires, dans un contexte de pénurie.