Coronavirus : Des gardes du corps pour les soignants de l’hôpital Lariboisière, agressés régulièrement sur leur trajet


Hôpital Lariboisière dans le Xème arrondissement de Paris. (Wikimedia)

L’hôpital Lariboisière de Paris a dû prendre des mesures drastiques pour protéger son personnel, régulièrement victime d’agressions verbales et physiques sur son trajet pour venir et repartir du travail.

Depuis la mi-mars, soignants et employés de l’hôpital Lariboisière, situé dans le Xème arrondissement de Paris, étaient de plus en plus confrontés à des incivilités ou même des agressions dans la rue aux abords de l’établissement.

Des individus profitent de l’absence de foule durant le confinement mis en place durant la pandémie de coronavirus, pour prendre à partie les personnes esseulées qui cheminent dans la rue.

Des gardes du corps pour les employés

Face à la recrudescence de tels témoignages, la direction de l’hôpital parisien a embauché des gardes du corps, relate BFMTV. Ils ont pour mission de raccompagner les employés dont des soignants jusqu’aux gares et stations de métro alentour, toutes les vingt minutes, entre 18 et 22 heures. Le dispositif se met en place à la demande des employés.

La présence de ces agents de sécurité est rassurante pour le personnel. « Ils ne sont pas venus au travail pour subir ce genre de choses après leur service », explique l’un des agents à BFMTV au sujet des employés de l’hôpital. « Et pour nous, ça fait plaisir de contribuer à aider les autres pendant qu’ils travaillent pour aider les plus malades », a-t-il ajouté.