Coronavirus : DIRECT. «Un million de tests par semaine», souhaités à court terme par le gouvernement


Jean Castex le 13 juillet 2020. (photo Frederic Legrand - COMEO/shutterstock)

Le Premier ministre Jean Castex fait le point sur la situation sanitaire en France dans une conférence de presse débutée à 10h30. Le ministre de la Santé Olivier Véran et le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer vont également s’exprimer et évoquer les mesures sanitaires pour la rentrée scolaire.

Fin de notre direct, merci de nous avoir suivis ! Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

Dans une conférence de presse débutée à 10 heures ce jeudi, quelques jours avant la rentrée, le Premier ministre Jean Castex a affirmé que l’objectif du gouvernement est « de tout faire pour éviter un reconfinement, surtout généralisé ».

Il a indiqué que 19 nouveaux départements sont placés en zone de circulation active du virus, portant le chiffre total à 21.

« Vivre avec le virus » est le mot d’ordre évoqué par Jean Castex. « Nous pouvons réagir de façon beaucoup plus fine, et beaucoup plus localisée ». « Des plans de reconfinement sont prêts et notre système hospitalier est prêt aussi face à une éventuelle nouvelle vague de patients. Mais notre objectif est de tout faire pour éviter un reconfinement généralisé et éviter un afflux massif de patients dans les hôpitaux », a-t-il déclaré.

Éviter « autant que possible » les fêtes familiales

Le Premier ministre préconise d’éviter « autant que possible » les fêtes familiales et de respecter les gestes barrières « même en famille ».

« Nous fournissons des masques gratuits à nos citoyens les plus modestes. Nous en avons envoyé à près de 9 millions de Français, nous avons décidé de renouveler cette opération en octobre », précise-t-il.


Jean Castex a abordé le sujet de la reprise économique : « Je pense en premier lieu aux jeunes, ils vont être nombreux à se présenter sur le marché du travail. J’ai annoncé en juillet des mesures inédites : primes à l’embauche, promotion de l’alternance, actions de formation. C’est l’une des grandes causes de la rentrée ».

Éducation : « La continuité pédagogique en présentiel ou à distance sera assurée »

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a assuré que « la limitation du brassage des élèves, qui fait l’objet de recommandation », aura lieu ainsi que la désinfection des locaux chaque soir. Il a précisé que des fermetures d’établissement seront possibles si des cas sont identifiés. Malgré cela, « la continuité pédagogique en présentiel ou à distance sera assurée dans toutes les situations pour tous les élèves ».

Objectif : 1 million de Français testés par semaine

Le ministre de la Santé Olivier Véran a pris la parole à son tour : « Grâce aux efforts de tous, nous avons réalisé 840 000 tests sur 7 jours. C’est un effort de dépistage sans précédent dans l’histoire des maladies infectieuses en France ». La France veut être en capacité de tester un million de Français par semaine, a indiqué le ministre.


« L’épidémie ne s’est jamais arrêtée dans notre pays. Vos actions ont permis de sauver des vies, nous avons cassé les chaines de contamination grâce aux mesures prises et aux gestes barrières. Le virus, nous devons continuer à le traquer ».

Concernant les personnes vulnérables, le ministre a déclaré : « Nous intensifions le dépistage des personnels en Ehpad, nous maintenons un soutien médical à haut niveau, avec des astreintes de gériatre, des équipes mobiles hospitalières. L’encadrement des visites se fera au cas par cas. Notre objectif est d’éviter un reconfinement généralisé des Ephad, parce qu’il a été très douloureux pour les résidents ».

Olivier Véran a annoncé que 12 000 lits pourraient être prochainement disponibles en service de réanimation, permettant d’accueillir « deux fois plus de patients » qu’au cours de la première vague épidémique.

Sur un possible vaccin, le ministre de la Santé a affirmé : « Le jour où nous proposerons aux Français un vaccin, c’est qu’il sera à la fois efficace et sûr, qu’il aura rempli toutes les conditions. Nous avons passé des pré-commandes auprès des laboratoires les plus près du but. Certains nous disent qu’ils pourraient y arriver à la fin de l’automne, nous verrons ». « Le temps médical n’est pas le temps scientifique », a-t-il rappelé.

Le masque bientôt obligatoire à Paris

« Le préfet, après concertation avec la maire, va étendre le port du masque à l’ensemble de la capitale », en raison de la circulation active du virus à Paris, a annoncé Jean Castex. « La question se pose concernant la petite couronne », a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient moins de 24 heures après la mise en œuvre de l’obligation du port du masque à Marseille.