Coronavirus : Édouard Philippe annonce la fermeture des écoles dans l’Oise et le Haut-Rhin pour 15 jours


Édouard Philippe. (photo Jacques Paquier/Flickr)

Les crèches, écoles, collèges et lycées de l’Oise et du Haut-Rhin resteront fermés pour 15 jours annonce le Premier ministre Édouard Philippe ce vendredi soir.


Le stade 2 va être renforcé dans l’Oise et le Haut-Rhin, où « le virus circule activement et rapidement aujourd’hui » a également annoncé le chef du gouvernement. Les crèches, écoles, collèges et lycées de ces deux départements resteront fermés pour 15 jours.

De plus, tous les rassemblements seront limités, « sauf ceux essentiels à la vie sociale et démocratique » dans les deux départements.

Le stade 3 « désormais inexorable »

Le Premier ministre a aussi évoqué le passage au stade 3 « désormais inexorable » : « Les mesures du stade 3 seront déclenchées sur tout le territoire quand ce sera nécessaire », a-t-il expliqué ajoutant que « ce stade correspond simplement à une circulation active du virus sur l’ensemble du territoire ». « Notre système de santé a les moyens d’y faire face », a insisté Édouard Philippe.

Le plan blanc déclenché

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé dans le même temps le déclenchement du « plan blanc » pour les hôpitaux et cliniques, et le « plan bleu » pour les Ehpad. « Nous déconseillons les visites aux personnes âgées à domicile ou dans des établissements spécialisés », a-t-il ajouté.

Les pharmacies auront la possibilité de produire leurs propres solutions hydroalcooliques

Par ailleurs, le ministre a expliqué que les pharmacies seront désormais autorisées à produire leurs propres solutions hydroalcooliques, pour faire face à la rupture de stock. Les professionnels du secteur sont capables de produire deux millions de doses par jour a indiqué Olivier Véran.

Un décret encadrant les prix de vente des gels hydroalcooliques a été publié ce vendredi au Journal officiel. Ce décret qui s’applique jusqu’au 31 mai prochain, limite à 3 euros les flacons de 100 ml des gels hydroalcooliques destinés à l’hygiène corporelle. Quant aux flacons de 50 ml, ils sont eux plafonnés à 2 euros et ceux de 300 ml à 5 euros.

Des tests pour les patients « présentant un état clinique sévère »

« Nous donnons la possibilité aux agences régionales de santé de lever l’obligation de dépistage systématique des cas suspects lorsqu’ils deviennent trop nombreux sur un territoire », a aussi dit le ministre ajoutant que « seuls les patients présentant un état clinique sévère resteront soumis à un test ».