Coronavirus : «Il faut se préparer à une deuxième vague» épidémique prévient Jérôme Salomon


Jérôme Salomon le 28 mars 2020. (photo Geoffroy Van Der Hasselt / Pool / EPA / Newscom / MaxPPP)

Interrogé par Le Figaro dans une interview parue ce mercredi matin, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a mis en garde contre une résurgence de nouveaux cas de coronavirus en France. « Ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique », a-t-il rappelé.

Alors que les vacances d’été viennent de commencer pour de nombreux français dans une période sanitaire complexe, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a averti qu’une seconde vague de Covid-19 était une possibilité à ne pas écarter. « Il ne faut pas relâcher les efforts, même pour tous ceux qui sont actuellement en vacances », a-t-il réclamé.

Au sujet des tests de dépistage, « la France réalise actuellement près de 300 000 tests PCR par semaine et en a effectué 2 millions depuis le déconfinement. Le taux de positivité est un bon indicateur de l’évolution de l’épidémie ».

« Le virus peut toucher tout le monde »

« Les autorités sanitaires analysent en permanence les remontées du terrain et prennent contact avec les personnes ayant un dépistage virologique positif. Il n’y a pas de profil type : le virus peut toucher tout le monde, nous le constatons depuis le début de l’épidémie », a-t-il insisté.

Selon Jérôme Salomon, le risque d’une seconde vague est réel : « Je l’ai déjà dit : nous ne savons pas tout sur le comportement saisonnier de ce virus qui circule toujours. Il faut se préparer à une reprise de l’épidémie, voire à une deuxième vague. Nous faisons tout pour tirer toutes les leçons de la première vague et anticiper au mieux avec l’ensemble des acteurs ».


« Il faut que chacune et chacun continue de respecter les mesures barrières »

« Nous avons appris beaucoup et acquis de l’expérience au cours de ces derniers mois (…) Mais, je le répète, ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique : si nous voulons éviter cela, il faut que chacune et chacun continue de respecter les mesures barrières, les mesures d’hygiène, la distanciation physique et le port du masque, surtout en situation de promiscuité et dans un espace clos », a demandé Jérôme Salomon.

Si la situation venait à se présenter, « la réponse comme depuis le début devra être proportionnée à la gravité de la menace et évaluée en fonction des connaissances et de la situation locale ».