Coronavirus : La République tchèque a saisi des dizaines de milliers de masques destinés à l’Italie


Illustration. (shutterstock)

La République tchèque a mis la main sur 680 000 masques de protection respiratoire dont au moins une partie avait été envoyée par la Chine, à l’Italie. Le pays affirme qu’il ne connaissait pas la provenance de ces masques.


Les masques n’étaient pas arrivés à destination et l’Italie sait désormais pourquoi. 680 000 masques ainsi que des milliers de respirateurs avaient été envoyés par la Chine, à l’Italie explique le quotidien italien La Repubblica. Mais les masques ne sont jamais arrivés. Ils ont en fait été récupérés par la République tchèque.

C’est d’abord le chercheur tchèque Lukas Lev Cervinka qui a évoqué cette information. Mardi dernier, la République tchèque a annoncé avoir saisi une importante quantité de matériels à des entreprises qui auraient tenté de spéculer sur leurs prix, dans le but de les vendre le plus cher possible.

Puis, l’agence Reuters a indiqué que la République tchèque avait saisi près de 700 000 masques dont la provenance n’était pas déterminée.

Les autorités ont reconnu la saisie et une enquête a été ouverte

En voyant les photos des masques et respirateurs saisis, plusieurs ONG ainsi que Lukas Lev Cervinka ont été surpris par les étiquettes présentes sur le matériel, montrant qu’ils provenaient de Chine. Trois jours plus tard, vendredi, les autorités ont finalement admis que ces centaines de milliers de masques avaient été saisis dans une cargaison de la Croix-Rouge de la province chinoise du Zhejiang, alors que cette dernière devait être acheminée jusqu’à l’Italie.


Le ministère de l’Intérieur tchèque a reconnu la véracité de la situation. « Le ministère de l’Intérieur a regretté ce malentendu et est en train de discuter avec la province du Zhejiang pour résoudre le problème », explique-t-il dans un tweet.

« Les agents des douanes de Lovosice ont saisi des centaines de milliers de masques, malheureusement l’enquête suivante a révélé qu’une petite partie d’entre eux était un don de la Chine à l’Italie », ajoute Jan Hamáček, le ministre de l’Intérieur tchèque.

Un envoi vers l’Italie « sous 48 heures »

La République tchèque, où près de 1000 cas de Covid-19 ont été détectés jusqu’ici, a envoyé 110 000 masques et respirateurs à l’Italie en remplacement du matériel saisi indique le quotidien local Hospodarské Noviny ce dimanche. Un envoi qui a été convenu avec l’ambassade d’Italie et qui sera expédié sous 48 heures explique le journal.

Les autorités tchèques ont confirmé que l’enquête avait montré que seule une partie de la cargaison saisie était destinée à l’Italie, soit 101 600 unités.

L’Italie est le pays européen le plus touché par le coronavirus avec 4825 décès.