Coronavirus : Le vaccin ne suffira pas à lui seul à mettre fin à la pandémie prévient le patron de l’OMS


Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesu, le 12 septembre 2019. (Alexandros Michailidis / Shutterstock)

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu que le vaccin seul ne suffirait pas à vaincre à lui seul la pandémie de Covid-19.

« Un vaccin va compléter les autres outils que nous avons, pas les remplacer », a déclaré ce lundi Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, lors de la tenue du conseil exécutif de l’agence, rapporte Le Figaro. La faible disponibilité du vaccin au cours des premiers mois de sa commercialisation nécessitera la poursuite des mesures de contrôle a-t-il prévenu.

Au sujet du premier vaccin, Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est montré prudent. Et ce, malgré les annonces optimistes la semaine dernière des laboratoires Pfizer (États-Unis) et BioNTech (Allemagne), qui ont annoncé que la première analyse intermédiaire de leur essai en phase 3 montrait une efficacité de leur vaccin « à 90% ».

« Au départ, les quantités seront limitées et par conséquent les personnels soignants, les personnes âgées et celles à risque auront la priorité et nous espérons que cela va faire baisser le nombre de morts et permettre aux systèmes de santé de résister », a détaillé le patron de l’OMS, appelant à ne pas mettre trop vite fin aux mesures permettant de contrôler la propagation du Covid-19, comme les tests ou le placement à l’isolement.

La France pré-réserve 90 millions de doses

Le gouvernement français a pré-réservé 90 millions de vaccins auprès de plusieurs fournisseurs pour le premier semestre, et provisionné 1,5 milliard d’euros pour 2021 selon Les Echos ce lundi.