Coronavirus : Les 50 policiers de la CDI de Nantes en quatorzaine après plusieurs cas suspects


Illustration. (Shutterstock)

Les 50 policiers qui composent la Compagnie départementale d’intervention (CDI) de Nantes sont désormais confinés. Plusieurs fonctionnaires du commissariat pourraient être contaminés par le coronavirus. Le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) n’a souhaité prendre aucun risque.


Les trois brigades de la CDI de Nantes ne sont plus opérationnelles. Les 50 policiers qui composent cette unité ont été placés en quatorzaine les uns après les autres depuis vendredi dernier. Ces derniers ont été en contact avec trois fonctionnaires malades rapporte Ouest-France. L’un avait la grippe et un second présentait des symptômes pouvant correspondre à ceux du Covid-19.

Face à l’épidémie qui touche actuellement la France et l’Europe, le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Benoît Desferet, n’a pris aucun risque et a placé l’ensemble des effectifs de la CDI à l’isolement pour 14 jours. Ces policiers travaillent « par binôme ou par trinôme », a-t-il rappelé, expliquant que le risque de contamination était donc élevé pour ces derniers.

Au total, cinq cas suspects ont été détectés dans le commissariat de Nantes où 1200 personnes travaillent. Les fonctionnaires malades ont eux aussi été placés en quatorzaine.

Des policiers de la CIC également en quatorzaine

Selon le quotidien, plusieurs autres policiers qui travaillent au Centre d’information et de commandement (CIC) du commissariat, l’unité en charge des appels police secours et d’orienter les équipages par radio notamment, ont été confinés à leur domicile suite là aussi à une suspicion de Covid-19.


D’autre part, le commissariat de Nantes manque de masques de protection respiratoire et de gels hydroalcooliques ainsi que de gants pour se protéger de cette crise sanitaire. Un problème qui touche actuellement l’ensemble de la police nationale et de la gendarmerie.

D’autres cas de coronavirus dans la police nationale

Près de 400 policiers de la Brigade des réseaux franciliens (BRF) à Paris ont été mis à l’isolement la semaine dernière. Sept d’entre eux ont été testés positifs au coronavirus.

Le week-end dernier, le commissariat de Sanary-sur-Mer (Var) a été fermé et ce, jusqu’à nouvel ordre. Sept policiers ont également été testés positifs au Covid-19.