Coronavirus : L’Union européenne rouvre ses frontières à 15 pays dont la Chine, les États-Unis exclus


Illustration. (shutterstock)

L’Union européenne a annoncé aujourd’hui qu’elle rouvrait ses frontières à 15 pays dont fait partie la Chine.

Dans un communiqué publié ce mardi, les 27 États membres de l’UE ont annoncé leur décision de rouvrir leurs frontières ainsi que l’espace Schengen à 15 pays, dont la Chine, mais uniquement à condition qu’elle admette sur son sol les visiteurs venant de l’Union, ce qui n’est actuellement le cas que de façon limitée.

Cette liste de pays sera actualisée toutes les deux semaines. Voici celle diffusée ce mardi : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Chine (sous condition), la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Les ressortissants de ces pays seront autorisés à voyager au sein de l’Union européenne à partir de ce mercredi 1er juillet.

A noter que les États-Unis, durement touché par le Covid-19, sont exclus de cette première liste. En outre, le Royaume-Uni qui a quitté l’UE le 31 janvier, n’était pas concerné par cette restriction de voyage.

« La dure réalité est que c’est loin d’être fini » prévient l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est montrée inquiète ce lundi. La pandémie de coronavirus « est loin d’être finie » et « s’accélère » même, a averti son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.


« Nous voulons tous que tout cela se termine. Nous voulons tous reprendre nos vies. Mais la dure réalité est que c’est loin d’être fini », a lancé le directeur général de l’OMS.

La pandémie de Covid-19 vient de franchir le seuil de plus d’un demi-million de morts et de 10 millions de cas recensés.