Coronavirus : Plus de 4300 interpellations pour non-respect du confinement ce week-end au Maroc


Un policier à Rabat, au Maroc. Illustration. (Shutterstock / Elena Odareeva)

Les autorités marocaines ont communiqué un bilan, ce lundi : plus de 4 300 personnes ont été interpellées durant le week-end pour non-respect des mesures de confinement imposées à la population.

La moitié des 4 300 personnes interpellées ce week-end ont fait l’objet d’une garde à vue, ont précisé les autorités du pays. Depuis le 19 mars, le Maroc est en état d’urgence sanitaire pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

28 701 personnes ont été interpellées depuis le début de ces mesures d’exception pour leur non-respect, à travers le pays. 15 545 d’entre elles ont été déférées devant la justice à l’issue de leur garde à vue, selon un communiqué de la Sûreté nationale (DGSN).

Jusqu’à 3 mois de prison

Les personnes qui ne respectent pas les consignes liées au confinement encourent une sanction allant d’une amende pouvant atteindre 1300 dirhams (environ 116 euros actuellement, ndlr) jusqu’à une peine de 3 mois de prison, relate Le Parisien. Depuis la semaine dernière, le port du masque est obligatoire pour bénéficier d’une autorisations de sortie gérée par la police.

L’armée déployée

Un vaste déploiement de forces de l’ordre a été mis en place dans le pays pour contrôler les déplacements de la population en cette période de confinement contraint. L’armée est venue en renfort de ce dispositif, mais elle subvient également aux besoins du secteur de la santé.


Un important coût social

Certains quartiers populaires densément peuplés font face à un nombre important de personnes qui ne respectent pas les mesures de confinement imposées, comme la presse marocaine s’en est fait l’écho.

Des millions de Marocains qui vivaient de petits boulots sans couverture sociale ont basculé dans l’extrême pauvreté, en raison de la crise économique déclenchée par la pandémie de coronavirus.

Les autorités, qui ne disposent pas de base de données sociales, œuvrent en urgence à l’identification des familles tombées dans la misère, pour leur distribuer des aides financières directes et des paniers alimentaires.

Moins de 7 000 dépistages du Covid-19 effectués

Dimanche soir, le Maroc recensait 1 691 cas de Covid-19 déclarés officiellement, avec 118 décès et 177 rémissions. Toutefois, ces données se basent sur seulement 7 000 dépistages de la maladie effectués sur tout le territoire national, qui compte près de 36 millions d’habitants.