Coronavirus : Seuls «les trajets nécessaires» seront autorisés en France «dès demain et pour 15 jours» annonce Emmanuel Macron


Emmanuel Macron le 12 mars 2020. (capture écran vidéo Élysée)

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce lundi soir de nouvelles mesures drastiques pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

« Dès demain midi [mardi] et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits », a annoncé le chef de l’État.

« Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, avec discipline, pour se soigner, pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible, pour aller faire des activités physiques sans contact », a-t-il expliqué. « Le gouvernement précisera les modalités. Toute infraction à ces règles sera sanctionnée », a-t-il prévenu.

« Retrouver ses amis ne sera plus possible »

« Les regroupements extérieurs ne seront plus permis, retrouver ses amis ne sera plus possible : il s’agit de limiter les contacts au maximum au-delà du foyer », a annoncé le président de la République qui n’a jamais prononcé le mot « confinement ».

« Partout sur le territoire français, seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, pour faire ses courses, en respectant les distances, pour se soigner, pour aller travailler », a-t-il poursuivi. « Toutes les entreprises doivent s’organiser pour faciliter le travail à distance. Et quand ça ne sera possible, elles devront adapter leur organisation ».


Peu avant ces nouvelles mesures, Emmanuel Macron a déploré les rassemblements dans les parcs et les marchés ce dimanche en France, malgré les premières mesures du gouvernement : « En bravant ces consignes, vous ne vous protégez pas vous-mêmes, mais vous ne protégez pas les autres. Même si vous ne présentez aucun symptômes vous risquez de mettre ne danger la vie de ceux qui vous sont chers ».

« Je vous demande de rester chez vous, mais aussi de garder le calme »

« Je mesure l’impact de toutes ces décisions sur vos vies. Renoncer à voir ses proches, c’est un déchirement (…) Je vous demande de rester chez vous, mais aussi de garder le calme. Nous devons tous avoir le sens des responsabilités. Occupez vous des proches, donnez des nouvelles, prenez des nouvelles, lisez… Retrouvez le sens de l’essentiel », a déclaré Emmanuel Macron.

« Nous sommes en guerre » a répété le chef de l’État. « Nous sommes en guerre sanitaire. L’ennemi est là, invisible, qui progresse. Cela requiert notre mobilisation générale ».

Le second tour des élections municipales reporté

Le second tour des élections municipales est reporté a également annoncé le président de la République.

« Toutes les réformes en cours seront suspendues, à commencer par la réforme des retraites », a aussi annoncé Emmanuel Macron.


Des masques déployés dans 25 départements pour les praticiens et un hôpital militaire en Alsace

« Nous avons décidé de réserver les masques pour les hôpitaux et la médecine de ville et de campagne. Des masques seront livrés dans les pharmacies dès demain soir dans les 25 départements les plus touchés, dans les autres départements dès mercredi », a annoncé Emmanuel Macron ajoutant que « dès demain, les taxis et les hôtels pourront être mobilisés au profit des personnels soignants ».

Un hôpital de campagne du service de santé des armées va être déployé en Alsace, département où le Covid-19 fait de nombreuses victimes. « Les armées apporteront aussi leur concours pour déplacer les malades les plus infectés et réduire la congestion ».

« Aucun Français ne sera laissé sans ressources »

« Cette crise sanitaire aura des conséquences humaines, sociales, économiques majeures. Pour les plus précaires, nous ferons en sorte qu’ils puissent être nourris, protégés. Pour la vie économique, aucune entreprise, quelle que soit sa taille, ne sera livrée au risque de faillite. Aucun Français ne sera laissé sans ressources », a-t-il expliqué et de poursuivre : « Les factures d’eau, de gaz, d’électricité devront être suspendues ». « En outre, afin que personne ne soit laissé sans ressources, le dispositif de chômage partiel sera massivement élargi pour les salariés ».

Les frontières de l’Union européenne et de l’espace Schengen fermées

« Dès demain midi, les frontières à l’entrée de l’UE et de l’espace Schengen seront fermées ». Tous les voyages entre l’UE et d’autres pays « seront suspendus pendant trente jours ».

« Nous gagnerons mais cette période nous aura beaucoup appris. Beaucoup de certitudes, de convictions sont balayées, seront remises en cause. Ne nous laissons pas impressionner. Agissons avec force. Le jour d’après, ce ne sera pas un retour au jour d’avant. Nous aurons appris, j’en tirerai toutes les conséquences. Hissons-nous à la hauteur du moment », a déclaré Emmanuel Macron.